177 Vues
Enregistrer

« Un horaire » ou « une horaire » ? orthographe

Publié le 17/03/2018
0 commentaire

On écrit : un horaire. Ce terme est un nom masculin. En revanche, « heure » (ou horloge) est un nom féminin, ce qui est probablement à l’origine de l’hésitation. Le terme est souvent utilisé au pluriel (les horaires de travail par exemple). Horaire, comme adjectif, est dérivé du latin médiéval horarius , « ne durant qu’une heure », « dite à l’heure canonique » (pour une prière »), « marquant l’heure ». Il vient de hora, « heure ». Mais le nom masculin, employé à partir du XIXe siècle, vient probablement de l’italien orario (de ora, « heure »), terme masculin, à propos du relevé des heures de départ des services de transport (pour plus d’informations, cf. Dictionnaire historique de la langue française). Ce terme renvoie en général aux heures de début et de fin d’un activité, d’ouverture et de fermeture d’un magasin, d’arrivée ou de départ d’un service de transport, la réparation des cours ou du travail sur une journée, etc.

Astuce : « horaire » est masculin comme un « homme », ou comme « emploi du temps », « calendrier », etc. 

À lire en cliquant ici  : « date butoir » ou « date butoire » ?

Exemples

  • Pouvez-vous m’indiquer l’horaire d’ouverture de votre magasin ?
  • Nous devrions trouver un horaire pour nous réunir.
  • Les informations sont diffusées, en général, sur une tranche horaire allant de 20h à 21h.
  • Cette salle de sport est ouverte dès 6h30 du matin, un horaire compatible avec le rythme de vie de nombreuses personnes qui commencent le travail tôt.
  • Nous avons un horaire à respecter, sinon, avec du retard, tout le projet risque de tomber à l’eau.

Au reste, à force de regarder le ciel paresseux et trop beau, qui ne trouvait pas digne de lui de changer son horaire et au-dessus de la ville allumée prolongeait mollement, en ces tons bleuâtres, sa journée qui s’attardait, le vertige prenait, ce n’était plus une mer étendue mais une gradation verticale de bleus glaciers. 

Proust, À la recherche du temps perdu