Le règne de Hugues Capet

Hugues Capet - La culture générale

Hugues Capet

Hugues Capet (941 – 996) est le premier roi de la dynastie capétienne. Il n’est pas roi de France, titre qui apparaît plus tard dans l’histoire de France, mais roi des Francs (rex Francorum). 

 

Hugues Capet, « père » de la royauté française


 

Hugues Capet, fondateur de la dynastie des Capétiens

Hugues Capet est roi des Francs (Rex francorum) de 987 à 996. Le titre de roi de France n’est pas encore usité.

En effet, une assemblée des grands du royaume l’élit roi le 1er juillet 987. Le 3 juillet suivant, l’archevêque Adalbéron le sacre roi à Noyon ou à Reims.

C’est donc la fin des Carolingiens, la dynastie de Pépin le Bref et de Charlemagne.

 

Les Capétiens formeront une des dynasties les plus puissantes d’Europe

Felipe VI, actuel roi de Espagne, de la dynastie des Bourbons dEspagne,

Felipe VI, actuel roi de Espagne, de la dynastie des Bourbons d’Espagne, et donc descendant de Hugues Capet

En France, leurs descendants régneront jusqu’en 1848 (voir Qui est le dernier roi de France ?). Ils forment la souche des Valois, des Bourbons et des Orléans. Ils ont aussi donné des souverains aux royaumes de Hongrie, d’Espagne et de Naples.

 

Hugues Capet institue l’héritage du trône, une nouveauté fondamentale


 

La position de faiblesse de Hughes Capet

Hugues Capet domaine royal - La culture générale

Le domaine royal d’Hugues Capet | Wikimedia Commons

Les seigneurs du royaume ont élu le roi. C’est une procédure périlleuse pour la dynastie. Un souverain élu est faible. Chaque seigneur est électeur. Avec ce pouvoir, il peut faire pression sur le souverain. Il peut même prétendre devenir roi.

Pis encore, l’héritier des Carolingiens n’est pas mort.

 

« Hugues, qui t’a fait roi ? »

Une célèbre anecdote illustre la faiblesse de Hugues Capet. Le comte Adalbert de Périgord envahit la Touraine. Il assiège Tours. Révolté, le roi veut affirmer son pouvoir. Il enjoint le comte de lever le siège. Les comtes ne sont que des “fonctionnaires du pouvoir royal”, après tout ! Mais la réponse d’Adalbert est cinglante :

  • Hugues Capet : « Adalbert, qui t’a fait comte ? »
  • Adalbert de Périgord : « Hugues, qui t’a fait roi ? »

Véridique ou non, cette anecdote dit la position de faiblesse du roi.

 

Hughes Capet institue une nouveauté fondamentale

C’est pourquoi Hugues Capet fait élire et sacrer son fils, le futur Robert le Pieux, dès le 25 décembre 987. On parle de l’association du fils aîné au trône du vivant même du roi. Cela deviendra une tradition emblématique des Capétiens.

Son fils, Robert, héritera du trône de facto.

 

Le principe de primogéniture


Robert le Pieux Hugues Capet -La culture générale

Robert le Pieux (972 – 1031), héritier d’Hugues Capet. Jean-Paul Laurens, 1875

Une autre idée commence aussi à s’affirmer. C’est le principe de primogéniture: l’aîné de l’enfant du roi à la priorité pour accéder au trône.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

3 réponses

  1. Anonyme dit :

    yolo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *