Les carottes sont cuites : signification et origine de l’expression

Les carottes sont cuites signifie que tout est fini, que tout est perdu, que la situation est sans espoir.

 

L’origine de l’expression « les carottes sont cuites »


L’origine de cette expression n’est bien sûr pas certaine.

Elle pourrait venir du fait que les carottes étaient un « aliment du pauvre » qui, quand il venait à manquer, signalait la disette. L’expression se rapprocherait d’autant plus d’un synonyme : la fin des haricots.

L’emploi de « carotte » pourrait aussi venir de sa paronymie (prononciation proche sans être homonyme) avec « crotte« . L’expression « chier des carottes » est par exemple relevée par Furetière au XVIIe siècle, ou par un dictionnaire comique et satyrique du XVIIIe siècle, qui la définit ainsi :

Se dit d’un homme constipé, qui a de la peine à vider son ventre.

Le même dictionnaire dit que l’expression « il ne mange que des carottes […] se dit de ceux qui font mauvaise chère », c’est-à-dire mal manger. La 4e édition du dictionnaire de l’Académie française ajoute d’ailleurs que dire d’un homme qu’il ne vit que de carottes, c’est dire qu’il vit mesquinement (chichement). Manger des carottes, ce serait donc manger mal (de la crotte ?), et se constiper de surcroît.

Claval et Duneton se rangent derrière l’explication fournie par Jacques Cellard : la carotte serait un expédient que l’on utiliserait dans les périodes de difficultés financières (une petite escroquerie, une petite somme extorquée). Carotter quelqu’un, c’est bien lui soutirer quelque chose. Quand la carotte est cuite, alors toutes les astuces sont usées, il n’y a plus rien à faire.

Il est possible aussi de relever que parvenir à la cuisson des carottes est assez long pour représenter un aboutissement, embelli par l’allitération en « c » et en « t ».

Voir ici l’expression : « la fin des haricots »

 

Exemples (l’expression est assez rare à l’écrit) :


Les carottes sont cuites faisait partie des message sibyllins envoyés par Radio Londres à la Résistance pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Non : les carottes sont cuites, comme on dit. __ Après la déposition de mon gendre, c’était couru.

Mauriac, Thérèse Desqueyroux

 

« Je pense que les carottes sont cuites en ce qui concerne le dialogue social », regrette Didier Mathis, secrétaire général de l’Unsa Ferroviaire.

la-croix.com

 

C’est quand les carottes sont cuites que c’est la fin des haricots. Et bilatéralement.

Pierre Dac

 

À lire

Sylvie Claval, Claude Duneton, Le Bouquet des expressions imagées

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *