L’huile sur le feu : définition & origine [expression]

Jeter de l’huile sur le feu signifie : aggraver une situation, attiser la désunion, aviver des passions, exciter la violence entre différentes personnes ou entre différents groupes de personnes.

 

Jeter de l’huile sur le feu : origine de l’expression


L’huile a des propriétés combustible (penser à la lampe à l’huile). 

L’expression en question est très ancienne. Le Dictionnaire du moyen français la relève chez Christine de Pizan (1364 – 1430) : 

Riens n’est plus espouventable en cité ne plus perilleux en communité que homme sedicieux et raporteur, et qui de cellui tient parolle fait ainsi que s’il gectoit huille en un feu tres perilleux pour plus l’atiser. (CHR. PIZ., Paix W., 1412-1413, 171).

Exemple du XVIe siècle : 

Ce commandement paternel entra au cœur de ces jeunes gens, comme qui mettrait de l’huile sur le feu : car d’irritez qu’ils estayent furent attisez, d’attisez furent entierement enflammez ; […]

Chroniques de Savoie, 1561

Il existait l’expression synonyme bouter ou mettre le feu aux e(s)toupes

Il est vrai que nous affections de chanter des airs dont les paroles flattaient son amour ; et il faut remarquer qu’en chantant je la regardais quelquefois du coin de l’œil, d’une manière qui mettait le feu aux étoupes ; car le jeu commençait à me plaire.

Lesage, Histoire de Gil Blas de Santillane

Le TLFi relève « la goutte d’huile sur le feu » mais on ne la trouve que chez Barbey d’Aurevilly. 

 

Exemples


On amour croissait. Il en rêvait toutes les nuits. Et puis il lui était arrivé un bonheur inespéré, huile sur le feu, redoublement de ténèbres sur ses yeux. Un soir, à la brune, il avait trouvé sur le banc que « M. Leblanc et sa fille » venaient de quitter, un mouchoir, un mouchoir tout simple et sans broderie, mais blanc, fin, et qui lui parut exhaler des senteurs ineffables.

Hugo, Les Misérables / Ici, l’huile métaphorique (une découverte) attise une passion : amour

 

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël en décembre 2020, en contrepartie d’une reconnaissance américaine par l’administration Trump de la « souveraineté » marocaine sur le Sahara occidental, a remis de l’huile sur le feu et ravivé les tensions avec l’Algérie, qui a dénoncé des « manœuvres étrangères » visant à la déstabiliser.

Nouvelobs.com

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *