Se faire voir chez les Grecs : définition & origine

Va te faire voir chez les Grecs signifie : va te faire foutre, va te faire enculer, va voir ailleurs.

C’est une façon vulgaire d’envoyer paître quelqu’un.

 

Va te faire voir chez les Grecs : origine de l’expression


Cette expression est une allusion euphémique à la supposée homosexualité généralisée des Grecs depuis l’Antiquité, voire à la leur pédérastie, notamment celle de Socrate, présentée dans un dialogue de Platon, Le Banquet

Il n’est pas certain que le sens de cette allusion soit encore ressenti par les locuteurs, qui pourrait sinon être considérée comme homophobe.

Cette expression est probablement née au XXe siècle.

L’expression « le vice grec », c’est-à-dire l’homosexualité, aujourd’hui disparue, faisait d’ailleurs référence en termes voilés à cette réputation des Grecs.

On trouve chez certains auteurs anciens l’écho d’une opinion diamétralement opposée à celle qui représente les Marseillais comme des hommes vertueux et graves : ils auraient été mous et efféminés, et même suspects de complaisance au « vice grec ». 

Journal des savants, 1931

 

Voir ici : pourquoi dit-on « c’est la douche écossaise » ?

 

Exemples


Cette mome-là, pour envoyer une vanne, c’était quelqu’un ! À partir de ce moment-là, c’est devenu une idée fixe de caramboler vachement mon Espagnole, pour lui apprendre à ramener sa fraise. Mais, j’ai eu beau tout essayer, va te faire voir chez les Grecs !

Alain Sergent, Je suivis de mauvais garçon

 

Toutes ces vannes qui volent bas
Ne viennent bien sûr que des mecs
Qu’ils aillent, avec leurs cheveux gras
Se faire voir chez les Grecs

Renaud, Ma Blonde

 

Le résultat est le même puisque la nouvelle est tombée comme Wahbi Khazri du plongeoir de dix mètres, elle fait du bruit et elle éclabousse. Olivier Létang, le président qui, en deux ans, a rapporté une Coupe de France, une dignité, et la fin de la lose au Stade Rennais, vient d’être gentiment invité à aller se faire voir chez les Grecs.

Francefootball.fr

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *