407 Vues
Enregistrer

Mariage pluvieux ou mariage plus vieux ?

Publié le 25/05/2020
0 commentaire

Le proverbe traditionnel semble être : « mariage pluvieux, mariage heureux ». En effet, selon la croyance populaire, une contrariété, un dommage, un malheur, trouvera une contrepartie heureuse dans le futur. On peut penser à la chance promise à celui qui marche dans un excrément, ou à celle du cocu. Ce genre de proverbes a la vertu prophylactique de réconforter des malchanceux. Ce sont aussi des banalités qui peuvent affliger. Ainsi, Le Petit Troyen s’amuse à relever parmi les proverbes venus de l’Aube :

  • 49. Les jeunes mariés ne doivent ni manger ni boire avant la messe de leur mariage, sous peine d’avoir des enfants malades ou estropiés. 
  • 50. Mariage pluvieux, mariage heureux. 

En 1893, c’était Le Petit République de l’Aube qui avait relevé le même proverbe. Il est peut-être originaire de l’Aube. Le 5 janvier 1948, on trouve dans Les Dernières Dépêches de Dijon :

Le coin des cinq rues est désert sauf au passage du sympathique mariage Petit-Strophe à qui nous souhaitons beaucoup de bonheur : mariage pluvieux, mariage heureux

Dijon ne se trouve d’ailleurs pas bien loin de Troyes et de l’Aube.

 

Mariage pluvieux ou mariage plus vieux ?

Il n’est pas interdit cependant d’employer son alternative, « mariage plus vieux, mariage heureux », dont l’usage est certes plus rare mais qui n’est pas dénuée de bon sens. N’est-on pas rendu plus sage par le poids des ans ? On peut ainsi mieux choisir sa moitié, grâce à l’expérience acquise, et s’assurer une union heureuse.

Voir ici : d’où vient l’expression « être au taquet » ?

 

Exemples

  • Le mariage plus vieux est d’autant plus heureux lorsque c’est aussi un mariage pluvieux, tous les facteurs de chance étant réunis pour assurer le bonheur des conjoints.
  • Mieux vaut un mariage pluvieux, qui encouragera les convives à se serrer, ce qui pourrait favoriser de nouvelles unions, plutôt qu’un mariage ensoleillée ou chacun flâne tristement dans son coin.
  • Dans ces cas-là, les gens adorent dire des dictons ridicules, en l’occurrence : « Mariage pluvieux, mariage heureux. » Pourquoi est-on soumis en permanence à ce genre de phrases absurdes ? Bien sûr que ce n’était pas grave. (La Délicatesse, David Foenkinos qui dénonce, peut-être un peu facilement, cette banalité)
  • Reste donc le mauvais temps annoncé… D’autant plus rageant que, selon les statistiques, il n’a plu que six fois le 29 avril au cours des vingt dernières années. Mais comme le note la presse britannique, « mariage pluvieux, mariage heureux ». « Un couple trempé le jour de son mariage aura beaucoup d’enfants et la mariée pleurera des larmes de joie, selon la croyance populaire », rappelle le Daily Express. (Leprogres.fr)