Obduration : définition simple, courte et exemples

L’obduration signifie « endurcissement intérieur », « fait de dessécher son cœur », « devenir insensible, intraitable, sourd à l’appel du prochain ».

Cette notion dénoté l’idée de progression négative : on s’endurcit. L’obduration est une obstination dans la dureté, dans le mal. 

Le terme est rare et littéraire. Il est inconnu du Littré, dictionnaire du XIXe siècle. 

C’est un emprunt au latin obduratio« endurcir ». 

Ce mot a surtout été utilisé par Léon Bloy (1846 – 1917), auteur dont le style se caractérise par la richesse du vocabulaire employé. 

 

Exemples avec obduration :


obduration definition signification

Un matin devant la porte du Louvre, Édouard Debat-Ponsan, 1880 (détail) | Wikimedia Commons

Ce magistrat se distingue par son obduration

L’obduration est le stade final de l’éducation sentimentale. 

Il se disait que c’était justice, cela, et que la grande Prévarication sacerdotale allait sans doute recommencer, puisqu’on revenait à l’obduration et à l’enflure théologique de la Synagogue, — avec l’aggravation, pour les seuls bourreaux, cette fois, de l’universel mépris.

Bloy, Le Désespéré, 1886

Voir ici : que signifie « prévarication » ?

 

L’ignorance ou l’obduration scandinave et luthérienne sont invincibles

Ibid, Le Mendiant ingrat, 1892 – 1895

 

Ils ont cela de commun avec les damnés : qu’ils souffrent cruellement de leurs vices et de leurs crimes et qu’ils n’ont pas de repentir. L’enfer des peuples est dans ce monde… Obduration effrayante !

Barbey d’Aurevilly, Les Prophètes du passé

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

2 réponses

  1. daragon dit :

    Bonjour,
    le mot est si rare qu’on ne le trouve ni dans le Littré, ni Robert, ni Larousse ; mais dans quel dictionnaire figure-t-il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *