Obséquieux : définition simple & exemples

Définition. (Adjectif). Obséquieux signifie : poli à l’excès, qui marque trop d’égards, qui se montre servile à tel point que l’on soupçonne l’hypocrisie de cette attitude.

 

À lire ici : que veut dire « apocryphe » ?

 

Synonymes d’obséquieux


Servile, flatteur, rampant, flagorneur, révérencieux, hypocrite.

 

Antonymes


Cassant, méprisant, hautain, impoli.

 

Exemples


Ses sourires obséquieux ne trompaient personne sur ses véritables sentiments.

[…] et j’avoue que je fus singulièrement étonné de la distance qu’il mit entre la duchesse et lui, par des manières au moins obséquieuses.

Balzac, Le Lys dans la vallée, 1835

 

L’abbé l’ayant attiré dans un coin et l’ayant accablé de révérences obséquieuses, lui demande s’il voulait souper avec son Altesse Sérénissime la princesse de Cavalcanti. 

Sand, Le Secrétaire intime

 

Le nouveau venu était un homme de vingt-cinq à vingt-six ans, d’une figure assez sombre, obséquieux envers ses supérieurs, insolent envers ses subordonnés […]

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, 1846

 

Geordie se dirigea vers le comptoir, suivi de son hôte, qui paraissait médiocrement ébloui à ces magnificences, et lui posa, d’un ton auquel l’habitude de flatter la pratique donnait une apparence obséquieuse peut-être plus marquée qu’il ne l’aurait voulu, cette question sacramentelle […]

Gautier, La belle Jenny, 1865

 

À lire ici : des mots rares pour enrichir votre vocabulaire ! 

 

Étymologie d’obséquieux


Obséquieux vient du latin obsequiosus, « plein de complaisance », « plein de déférence », de obsequium, « complaisance », « condescendance », « déférence ».

Selon le Dictionnaire historique de la langue française, Jean-Jacques Rousseau (1712 – 1778) a réintroduit le terme dans l’usage (du fait, peut-être, du succès de ses livres). On le trouve pourtant chez Rousseau dans une publication plutôt confidentielle, une lettre de 1765 :

Premiérement il se moque lui-même quand il prétend qu’offrir une satisfaction très-obséquieuse & très-raisonnable à gens qui se plaignent quoiqu’à tort, c’est leur faire la loi.

Rousseauonline.ch

Il est en effet rare jusqu’au XIXe siècle (Google ngram). On le trouve cependant au XVI siècle.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.