Le pluriel de scénario : scénarios ou scénarii ?

Le pluriel de scénario est : « scénarios »

Ainsi, on dit « des scénarios » et pas « des scénarii ». 

 

Pourquoi le pluriel « scénarios » et pas « scénarii » ?


Cette prescription vaut si l’on souhaite suivre l’avis de l’Académie, qui rappelle que dans la langue française, les mots empruntés aux langues étrangères ont des pluriels réguliers. Il vaudrait mieux, en outre, privilégier l’écriture de « scénario » avec un accent sur le « e », pour souligner son intégration à la langue française. 

Si l’on souhaite utiliser « scénarii » à la place de « scénarios », parce que l’on se fixe une règle contraire à celle rappelée par l’Académie, c’est-à-dire respecter la forme originelle des pluriels des mots empruntés aux langues étrangères, il faut alors, pour rester en cohérence avec cette règle, écrire le pluriel de tous les mots d’origine étrangère dans leur forme originelle. Ce principe semble difficile à respecter (avec les mots venus de l’arabe par exemple). 

L’usage fait cependant loi et ne se soucie pas forcément des questions de règle. 

Le mot « scénario » est un emprunt à l’italien scenario, qui vient de scena, « la scène ». Cependant, l’italien dit « sceneggiatura » pour scénario. 

Le scénario est la trame écrite des divers épisodes d’un film avec ses dialogues. 

 

Exemples


Un tel dispositif est susceptible de disparaître, avec la réforme, pour être remplacé par un « âge pivot » (fixé à 64 ans pour tous, dans certains scénarios) : si la personne liquide sa pension avant cette borne d’âge, elle se voit appliquer une décote (et une surcote dans l’hypothèse inverse).

Lemonde.fr

 

L’Iran examine treize scénarios différents pour venger la mort du général Qassem Soleimani tué vendredi dernier en Irak par les forces américaines, rapporte mardi l’agence Fars citant le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale.

Lefigaro.fr

 

Voir ici : quel est le pluriel de banal ? Banals ? Banaux ?

 

« Scénarii » pour « scénarios » : une confusion courante 

 

Les scenarii de dissolution de l’euro, une étude de Jacques Sapir et Philippe Murer, pour la fondation Res publica. 

 

Au menu, trois scenarii avec mouvement de foule aux portes du complexe, incendie dans le parking du court Suzanne-Lenglen (10.000 places) et prise d’otages.

Sécurité: quand Roland-Garros veut parer à une éventuelle crise, 26 mai 2018, AFP sur Lepoint.fr

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

6 réponses

  1. Je suis partisan du pluriel latin, car le latin n’est pas une langue etrangere, c’est la langue mere du français, de l’italien, etc.

  2. Et si la langue mère la plus proche biologiquement du français était le français lui-même (notez au passage le masculin de « latin » ou de « français » pour évoquer une mère…) ? Opter pour le pluriel latin revient à renoncer, par exemple entre mille, à l’^ de l’hôpital qui n’en est cependant pas moins hospitalier pour autant, non ?

  3. lavandou dit :

    l’accent circonflexe remplace le « S » dans bien des mots tirés du vieux français :
    hôpital … hospital …..
    hospitalisé –

  4. Eric B dit :

    Écoutons l’académie et que les journalistes en mal de néologismes s’y réfèrent aussi…. Sinon il faut dire aussi 1 numéro des numeri, 1 domino des do mini… Mots italiens aussi..
    Ca devient ridicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *