Le point-virgule (;)

point-virgule ;

Les 8 choses à savoir sur le point-virgule (;)


À haute voix, le point virgule (;) marque une pause plus longue que la virgule. . 

Il est aujourd’hui peu utilisé.

 

1. Au pluriel

Au pluriel, on écrit « points-virgules« . 

 

2. Suivi d’une minuscule

Sauf si c’est un nom propre

Ainsi, on écrit : 

Elle mange une pomme ; je mange une poire. 

Pierre est français ; Raj est indien. 

 

3. En français, le point-virgule est précédé d’un espace insécable

Ce n’est le cas ni en anglais, ni en allemand, ni en espagnol. 

 

4. En anglais, on dit semicolon

Semikolon en allemand, punto y coma en espagnol. 

 

4 grandes fonctions du point-virgule


5. Le point-virgule sert à énumérer

Il sert à formuler des énumérations. Le dernier élément est suivi d’un point.

Exemples

On pouvait admirer du haut de la colline l’hystérie colorée de la nature. Ainsi, des bosquets éparpillés tachetaient le tableau de leurs bouquets verts ; les striures creusées par les rivières et les cours d’eau introduisaient un ensemble de nuances aqueuses, de l’inquiétant bleu-vert à la plus limpide transparence ; des marais formés çà et là faisaient presque flamboyer le jaune fauve de leurs herbes paresseuses ; enfin, des prairies, laissées libres d’exprimer tout le programme du macrocosme, laissaient éclater les tonalités vives de leurs fleurs. 

 

Les listes de courses se composent généralement :

1° d’oeufs ; 
2 ° de viandes ;
3 ° de légumes ;
4° de fruits ; 
5° de laitages. 

 

6. Le point-virgule fait ressortir une symétrie

Il permet de faire ressortir la symétrie de deux propositions.

Exemple

Michel allait à Paris ; Élise à Lyon. 

-> Les deux éléments se dirigent tous les deux vers une ville. Ici, le point-virgule permet l’ellipse du verbe conjugué « allait ». On aurait pu écrire « Michel allait à Paris. Élise allait à Lyon », ce qui aurait alourdi l’expression. 

On peut faire un usage plein de sa liberté ; on ne peut entraver celle des autres. 

 

7. Le point-virgule marque l’unité de la pensée

Il permet de faire suivre deux propositions unies par le sens ou deux propositions dont l’enchaînement est logique. Il peut être remplacé par un simple point, mais le point-virgule met en lumière l’unité de ces deux propositions.

Il permet à un auteur de nuancer ou d’expliquer une même idée quand l’emploi répété de la virgule ou du point rendrait la phrase lourde ou incompréhensible.

Exemple

En province, les femmes dont peut s’éprendre un homme sont rares : une belle jeune fille riche, il ne l’obtiendrait pas dans un pays où tout est calcul ; une belle fille pauvre, il lui est interdit de l’aimer ; ce serait comme disent les provinciaux, marier la faim et la soif ; enfin une solitude monacale est dangereuse au jeune âge. 

Balzac, exemple cité par Danièle Sallenave dans un article publié en défense du point-virgule

Dans l’exemple ci-dessus, le point-virgule permet de souligner l’unité de la pensée et de la nuancer. Grâce à lui, on ne donne pas l’impression que l’on juxtapose des éléments sans rapport les uns avec les autres.

L’utilisation de virgules à la place des points-virgules aurait rendu la phrase quasi-illisible. L’utilisation du point aurait multiplié les phrases courtes créant presque une parataxe

 

8. Le point-virgule précédant une phrase commençant par un adverbe

Il peut être utilisé lorsqu’une phrase est suivie d’une autre phrase qui commence par un adverbe.

Exemple

L’assemblée n’avait pas jugé nécessaire de traiter cette question ; vraisemblablement, ses membres manquaient de lucidité. 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. DINSDALE, Willy dit :

    Bravo Mr Adrian. Cet article est complet et très bien présenté.

  2. MARTEL Martine dit :

    Commentaire vraiment interessant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *