« Rabattre » et « rebattre » : quelle différence ?

« Rabattre » et « rebattre » sont des paronymes.

 

Rabattre : définition


D’« abattre » avec le préfixe -ra. « Rabattre » est une verbe qui a de nombreux sens, dont les principaux sont :

1. abaisser, ramener à un plus bas niveau ;

[…] et ils avaient d’autant plus l’air de gens riches gérant pour leur plaisir la propriété d’un ami, que ni le comte ni la comtesse ne venaient rabattre leurs prétentions […]

Balzac, Un début dans la vie

2. faire redescendre quelque chose vers le bas, faire retomber, rabaisser, fermer ;

Il ne restait plus qu’à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu’une épaulette à plat.

Zola, La Débâcle

Le personnage mystérieux que Henri de Guise venait d’interpeller ainsi porta la main à son capuchon, qu’il rabattit sur ses épaules […]

Dumas, La Dame de Monsoreau

Ne me reste plus qu’à stopper le moteur et rabattre le capot de la Porsche.

Dard, San-Antonio, Une Banane dans l’oreille

  • rabattre le caquet : faire taire ;

 

3. plier quelque chose sur une autre  ;

Il était écrit qu’il fallait rabattre le coin supérieur droit de sa copie d’examen.

 

4. consentir à un rabais sur une somme demandée, réduire une somme due ;

[…] si bien qu’après avoir refusé tout net le marché, Hans avait fini par donner la somme demandée, sans en rabattre un centime.

Féval, Le Fils du diable

 

5. (en voiture) se rabattre : se replacer sur la voie de droite depuis la voie de gauche ;

Un poids lourd qui transportait des voitures a percuté la voiture qui venait de se rabattre devant lui après l’avoir doublé.

Letelegramme.fr

 

6. se replier sur un second choix ; 

Par dégoût des viandes cuites au four, il se rabattait sur les œufs

Huysmans, À veau l’eau

 

[…] et qui, dans l’impossibilité de parvenir à être médecin, s’est rabattu à n’être qu’un officier de santé, maladroit et tâtonnant

Barbey d’Aurevilly, Les Romanciers

 

7. changer de sujet de conversion ;

Après une longue tirade sur la politique, il avait décidé de se rabattre sur l’état de sa maison.

 

8. conduire des animaux (du gibier) vers un lieu désiré ;

La manœuvre consistait uniquement à rabattre les mouflons et les chèvres, en resserrant peu à peu le cercle de battue autour d’eux.

Verne, L’Île mystérieuse

 

9. rabattre des clients : les faire venir ; 

Et ceux qui sont chargés de rabattre les touristes, ce sont les vendeurs des compagnies. Ils se disputent les clients devant chaque arrêt de bus dans toutes les langues.

Francetvinfo.fr

 

10. en rabattre : modérer ses prétentions. 

 

À lire ici : « défendeur » et « défenseur », quelle différence ?

 

Rebattre : définition


De « battre » avec le préfixe -re. « Rebattre » signifie : 

1. battre à nouveau ; 

Donnez-moi le temps de me guérir pour me rebattre contre le public.

Voltaire, Correspondance

2. parler à nouveau d’un sujet éculé, répéter de façon fastidieuse ;

rebattre sans fin ces phrases plates qui courent partout : « La vie est un songe, il n’y a rien de stable ici-bas »

Musset, La Confession d’un enfant du siècle

  • on dit « rebattre les oreilles » ;

— Oh ! moi, il m’a fait plus de dix visites, il m’en a rebattu les oreilles, des Chemins de fer africains.

Zola, Paris

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.