« Tout à coup », « tout d’un coup » : quelle différence ?

« Tout à coup » ou « tout d’un coup » sont des paronymes.

La ressemblance de la prononciation de ces expressions peut prêter à confusion, bien qu’elles soient synonymes.

 

Tout à coup : définition


Cette expression signifie « soudainement », « subitement », « brusquement ».

Tout à coup Julien cessa de parler de Napoléon ; il annonça le projet de se faire prêtre, et on le vit constamment, dans la scie de son père, occupé à apprendre par cœur une bible latine que le curé lui avait prêtée.

Stendhal, Le Rouge et le Noir (employée 60 fois !)

 

Il allait pour la seconde fois baiser en imagination la blanche main de miss Nevil, quand il pensa baiser en réalité la tête de son cheval qui s’arrêta tout à coup.

Mérimée, Colomba

 

À lire ici : « réduire au minimum » ou « réduire au maximum » ?

 

Tout d’un coup : définition


Cette expression a deux significations :

1. en une seule fois, d’un seul coup : ce serait le seul sens possible selon certains grammairiens, mais l’usage de cette expression dans ce sens est paradoxalement rare, comme le note Le Bon Usage ;

 

J’enverrai à M. Nollet le mémoire de ce qu’il me faut, et vous lui donnerez de l’argent tout d’un coup.

Voltaire, Correspondance

 

— Eh ! quéque ça me fait, s’écria Nicolas en répondant à la prudente observation de Godain, s’il faut que je sois soldat, j’aime mieux que le son du panier boive mon sang tout d’un coup que de le donner goutte à goutte…

Balzac, Les Paysans

 

2. soudainement (synonyme de « tout à coup ») ; cet usage est rejeté par certains grammairiens (et par l’Académie, mais sans beaucoup de force), mais très courant, voire quasi exclusif, dans le langage courant et dans la littérature.

 

Tout d’un coup, cette pensée entra en lui à la façon d’une balle : « Demain, à cette heure-ci, je serai peut-être mort. » Et son cœur se remit à battre furieusement.

Maupassant, Bel-ami

 

[…] puis je parlai, et après quelques instants de silence, tout d’un coup j’entendis cette voix que je croyais à tort connaître si bien […]

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.