117 Vues
Enregistrer

« Séculaire » et « séculier » : quelle différence ?

Publié le 20/10/2020
0 commentaire

Séculaire et séculier sont des paronymes.

 

Séculaire : définition

Séculaire qualifie ce qui a lieu une fois par siècle (les jeux séculaires dans la Rome antique), ou à chaque siècle, ou ce qui est très ancien, qui date d’un siècle ou de plusieurs siècles. Exemples avec séculaire :

  • La sortie de ce roman fut un événement séculaire pour ce pays. On en parle encore aujourd’hui !
  • Voilà ce chêne solitaire
    Dont le rocher s’est couronné :
    Parlez à ce tronc séculaire,
    Demandez comment il est né.  (Lamartine, Le Chêne)
  • Il y a un pacte vingt fois séculaire entre la grandeur de la France et la liberté du monde. (De Gaulle, voir ici une sélection de citations de De Gaulle)
  • La stagnation séculaire peut être définie comme une période durable de faible croissance économique et une situation de baisse des taux d’intérêt réels résultant d’un excès d’épargne par rapport à l’investissement souhaité. (Theconversation.com)

Voir ici : « prodige » et « prodigue », quelle différence ? 

 

Séculier : définition

Ce qui est séculier est ce qui vit « dans le siècle » c’est-à-dire dans le monde commun, dans le monde profane. Il qualifie surtout le clergé : le clergé séculier est formé par les clercs au contact des croyants (comme le prêtres), alors que le clergé régulier (parce qu’il suit une règle, après avoir prononcé des vœux) vit à l’écart dans du monde (les moines). À lire en cliquant ici : quelle différence entre « clergé régulier » et « clergé séculier » ?

Le « bras séculier » renvoie à la puissance de la justice laïque, celle qui n’est pas religieuse. Le « pouvoir séculier », c’est le pouvoir de l’État, le pouvoir laïc. –Exemples avec séculier :

  • Il vivait une vie très séculière, loin des soucis religieux de ses contemporains. 
  • Les penchants et les voeux du Pape sont évidemment pour la France : lorsqu’il a pris les clefs de saint Pierre, il appartenait à la faction des zelanti ; aujourd’hui il a cherché sa force dans la modération : c’est ce qu’enseigne toujours l’usage du pouvoir. Par cette raison, il n’est point aimé de la faction cardinaliste qu’il a quittée. N’ayant trouvé aucun homme de talent dans le clergé séculier, il a choisi ses principaux conseils dans le clergé régulier ; d’où il arrive que les moines sont pour lui, tandis que les prélats et les simples prêtres lui font une espèce d’opposition. (Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe)
  • S’opère alors chez le Sévillan arrivé au Nouveau-Monde en 1502 pour prendre possession du domaine paternel, devenu prêtre séculier en 1507 mais continuant à faire de faire travailler des Indiens comme esclaves, un début de prise de conscience sur la situation des indigènes. (La-croix.com)