117 Vues
Enregistrer

« Apporter » et « amener » : quelle différence ?

Publié le 09/01/2022 (m.à.j* le 11/11/2022)
2 commentaires

« Apporter » et « amener » sont des paronymes. Ce sont des verbes dont le sens est proche, et dont la prononciation se ressemble, ce qui peut prêter à confusion.

Apporter : définition

Du latin apportare, du préfixe ad ( « à ») et de portare. Le verbe « apporter » n’est pas employé à propos des personnes. Il signifie :

1. porter un objet vers le lieu dont on parle ou vers un destinataire. Contrairement à emporter, ce verbe met l’accent sur le fait de se rapprocher avec l’objet ;

  • J’apporte demain tes affaires à la maison. 
  • Mon père m’a dit d’apporter les clés de la voiture demain matin.

2. par extension : fournir, causer.

  • Les médecins apportèrent tous les remèdes dont ils disposaient pour sauver le convalescent, mais cela ne suffit pas.
  • Ce parti a réussi à se faire élire en arguant qu’il apporterait la paix dans le pays et entre les citoyens.

« Apporte ! » : le plus souvent à un chien, pour qu’il apporte une balle ou un autre élément.

À lire ici : « emporter » et « emmener », quelle différence ?

Amener : définition

Du préfixe latin ad ( « à ») et de «  mener », dérivé de minare, « chasser, pousser devant soi ». Le verbe « amener » signifie : 

1. mener quelqu’un avec soi, faire venir en lieu, venir en lieu avec un véhicule, faire venir par transport, attirer ;

  • Je suis sûr que cette campagne de publicités va nous amener de nombreux clients.
  • Les transporteurs amenèrent les clients à la station à l’aide de très grands téléphériques.

2. abstraitement : mener quelqu’un part, conduire l’esprit d’une pensée à une autre, entraîner, causer ; 

  • Le vieillissement de la population amène la question de la prise en charge des personnes dépendantes.
  • Cela est une chose très grave et peut nous amener la guerre. (Proust, Le Côté de Guermantes)

Dans le français de tous les jours, « amener » supplante très souvent « apporter » à propos d’un objet (faire venir avec soi un objet quelque part) : 

  • J’amène du vin pour ce soir !