Avoir le seum : origine et signification de l’expression

Avoir le seum signifie « être frustré », « être en colère », « être dégoûté ».

On dit « avoir » ou « foutre le seum ». Le seum est aussi souvent employé seul comme nom (et veut dire frustration, dégoût, rage, etc.).

Le dérivé seumard peut désigner quelqu’un de frustré, un mauvais perdant, mais son emploi est plutôt rare. 

 

L’origine de « seum »


seum origine arabe

Autoportrait, Caillebotte, vers 1889 (détail) | Wikimedia Commons

Cette expression d’argot des banlieues viendrait, selon Salah Guemriche (Petit dico à l’usage des darons et des daronnes), Jean Pruvost (Nos ancêtres les Arabes) ou Jean-Pierre Goudaillier, de de l’arabe سُمّ, « soum », venin.

Cependant, en arabe, ce terme n’est pas employé au sens figuré de « frustration », « colère », « dégoût ». Peut-être s’est-il transformé par l’idée que le venin est lié à la jalousie ? En d’autres termes, ce serait « j’ai le venin de la jalousie, j’ai le venin de la colère ». 

Le vocabulaire argotique de la jeunesse est vite renouvelé, mais « seum », relativement ancien (né autour du début du XXIe siècle), n’a toujours pas été frappé d’obsolescence. Très utilisé, son emploi, d’une grande banalité, a remplacé, dans une certaine mesure, les plus anciens « avoir les boules » ou « l’avoir mauvaise ».

Voir ici : que signifie le mot « sabir » ?

Exemples

Le seum est passé.

Thibaut Courtois semble avoir enfin digéré la défaite de la Belgique contre la France en demi-finales de la dernière Coupe du monde (0-1).

sofoot.com

 

Toujours rester à n’pas faire le fier et pour en avoir plus, faut faire plus d’efforts (encore)
Compagnons depuis l’époque du seum et j’vis plus les intrusions en soum

Heuss L’enfoiré, L’enfoiré

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *