Nachav, nashav ou nachave signifie « va-t’en ! », « casse-toi ! ».

Ce terme est lié au verbe argotique nachaver, tiré du romani, langue des Roms, qui signifie « courir », « fuir », « filer », « se casser » (romani nasav : je fuis). À la forme transitive, il signifie « chasser » quelqu’un. La plupart des termes d’argots se terminant en -ave (comme rodave) viennent de la langue romani, et ont été repris par le français parce qu’il y a des Gitans ou des Manouches français. 

Si nachav a été repris par l’argot français depuis longtemps, il a cependant été popularisé à une plus grande échelle par l’emploi qu’en font les rappeurs dans leurs chansons (reprenant le vocabulaire des trafiquants de drogue).

 

À lire en cliquant ici : que signifie « seum » ?

 

Exemples avec nachav


Les Gadjé [les non-Tsiganes] de la préfecture, ils étaient gentils avec vous ? 

Joseph Renard : Oh ça allait, de toute façon ils étaient obligés de le faire.

– Et les gendarmes ?

Joseph Renard : Ah c’est pareil ils étaient contents de nous voir arriver, ils savaient qu’ils allaient nous envoyer chier (il rit de bon cœur). Ils nous laissaient nous nachav [en aller] quand ils avaient tamponné. […]

Filhol Emmanuel, Le contrôle des Tsiganes en France (1912-1969)

 

Stéphane, Jean-Marc et les filles poursuivirent un moment leur petite scène de touristes en goguette. Kainf passa le bout du nez à l’extérieur. — C’est bon il s’est nachave ? Le reste de la journée se passa sans autre incident.

À l’arrache, Bibi Naceri

 

Tous cagoulés chez Balmain, sans frein on nachave

Sofiane, 93 empire

 

Tu dis qu’tu vends mais tu la vends juste pour fumer (pour fumer)
T’es qu’un client, allez nashave, va t’défoncer (défoncer)
À nous tu mens mais moi, j’t’ai remonté, ah

Gambi, Popopop

Que signifie « seum » ?

 

À lire

Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française

Jean-Pierre Goudaillier, La Langue des cités

Salah Guemriche, Petit dico à l’usage des darons et des daronnes qui désespèrent de ne pas …