Superfétatoire : définition simple & exemples

Adjectif. Superfétatoire signifie : 

I. Qui s’ajoute inutilement à une autre, qui est en trop.

II. Verbeux, inutile.

Synonymes : oiseux, inutile, superflu, accessoire.

 

À lire ici : des mots pour enrichir votre vocabulaire !

 

Exemples avec superfétatoire


Sur tout le mur du fond, reliant entre eux les appareils sanitaires, des tuyauteries de cuivre et de plomb, aux branchements apparents complaisamment embrouillés, et pourvues d’une abondance vraisemblablement superfétatoire de manomètres […]

Perec, La Vie mode d’emploi

 

C’est pour cela que  Gustavo Giovannoni préconise il diradamento, soit l’« éclaircissage », terme du vocabulaire des forestiers, consistant à débarrasser une construction ou un quartier d’éléments superfétatoires afin de garantir une éclaircie salutaire pour l’ensemble, une respiration vivifiante, comme la clairière dans une forêt trop touffue.

Thierry Pacquot, Le Paysage

 

En cas d’intrusion, est-il ainsi préconisé, il convient d’actionner la corne de brume « pour alerter les services » et, de manière assez superfétatoire compte tenu de la fonction et des occupants du lieu, de composer le 17, numéro affecté à police-secours.

Lemonde.fr

 

À lire ici : que veut dire « dithyrambique » ?

 

Étymologie


Le terme est dérivé de superfétation, emprunté savant au latin médiéval superfetatio, du verbe superfetare, « concevoir de nouveau » (fetare est dérivé du latin classique fetus « grossesse », « enfantement », cf. Dictionnaire historique de la langue française). La superfétation désigne la succession de deux ovules à la suite de deux coïts, au cours de deux cycles menstruels (en d’autres termes, une nouvelle fécondation alors que la mère attend déjà un enfant). Par extension, il désigne la production superflue, qui s’ajoute sans qu’elle soit utile.

[…] et à cent toises devant lui il vit s’élever la roche noire et ardue sur laquelle monte comme une superfétation du silex le sombre château d’If.

Dumas, Le comte de Monte-Cristo

L’adjectif superfétatoire apparaît à la fin du XVIIIe siècle, mais il devient vraiment courant à partir de la fin du XIXe siècle, et supplante « superfétation », aujourd’hui rare et appartenant à un vocabulaire de spécialistes.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.