« Tous les jours » ou « tout les jours »? orthographe

On écrit : tous les jours.

Cette locution a le sens de « chaque jour ». On peut remplacer l’une par l’autre.

« Les jours » est un groupe nominal au pluriel. Il faut donc mettre « tous » avec un « s », comme on écrit « tous les gens », « tous les matins », « tous les quatre », « tou les habitants », « tous ceux qui… ».

On revanche, on doit écrire « tout le jour », car il y a ici un nom au singulier (comme « tout le monde »).

À lire ici : « tous deux » ou « tout deux » ?

 

Exemples avec tous les jours


tous les jours tout les jours

Les quatre temps de la journée, Claude-Joseph Vernet | Wikimedia Commons

Tous les quinze jours, il part pour une balade en forêt pendant une heure. 

 

Par ailleurs, les inégalités sociales liées au tabagisme demeurent fortes. Moins de 20% des fumeurs qui ont un diplôme supérieur au bac fument tous les jours, contre près de 30% de ceux qui n’ont aucun diplôme.

Lesechos.fr

=> Moins de 20% des fumeurs qui ont un diplôme supérieur au bac fument chaque jour …

 

Liées depuis leur enfance avec ma grand-mère, elles logeaient à sa porte et venaient tous les jours, au signal convenu dans la cheminée, faire la partie de quadrille de leur amie. 

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

Sous nos cieux plus sombres, un jeune homme pauvre, et qui n’est qu’ambitieux parce que la délicatesse de son cœur lui fait un besoin de quelques-unes des jouissances que donne l’argent, voit tous les jours une femme de trente ans sincèrement sage, occupée de ses enfants, et qui ne prend nullement dans les romans des exemples de conduite

Stendhal, Le Rouge et le Noir

 

Tous les jours, à la même heure, le maître d’école, en bonnet de soie noire, ouvrait les auvents de sa maison, et le garde-champêtre passait, portant son sabre sur sa blouse.

Flaubert, Madame Bovary

 

À Combray, tous les jours dès la fin de l’après-midi, longtemps avant le moment où il faudrait me mettre au lit et rester, sans dormir, loin de ma mère et de ma grand-mère, ma chambre à coucher redevenait le point fixe et douloureux de mes préoccupations. 

Proust, À la recherche du temps perdu

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Douglas.Judy dit :

    If we do or don’t do it, someone will laugh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.