« Tout deux » ou « tous deux » ? orthographe

On écrit : tous deux.

Cette locution, qui signifie « l’un et l’autre », appartient plutôt à un registre de langue soutenue. C’est une forme abrégée de « tous les deux » (avec la simple ellipse de « les »). Il n’y a pas de vraie différence entre les deux formes, bien que la première soit considérée comme littéraire par Le Bon Usage, et que la seconde « insiste » davantage (« aussi bien l’un que l’autre »).

L’adjectif indéfini « tous » est à la forme plurielle puisque il y a plusieurs éléments. 

On écrit « toutes deux » au féminin. 

Plus généralement, devant les nombres « deux, trois et quatre », on écrit « tous », mais les tournures « tous trois » ou « tous quatre » sont rares. Au-delà, il vaut mieux conserver l’article, pour ne pas produire une formule étrange (il vaut mieux écrire « tous les cinq », « tous les vingt », etc.).

En général, cette locution est suivie d’un verbe conjugué au pluriel (elle est équivalente à la 3e personne du pluriel, ils/elles). Cependant, certains auteurs la font suivre de la forme conjuguée à la 3e personne du singulier : 

Stupide autant qu’ingrat, il a peur du passé,
Et tous deux avez tort, allez Sylvandre.

Verlaine, Les Uns et les Autres

 

À lire en cliquant ici : « en tout cas » ou « en tous cas » ?

 

Exemples avec tous deux


Tous deux ont été exclus de l’association après cette réunion.

 

Mon Dieu ! que cette instance est là hors de saison !
Et que vous témoignez tous deux peu de raison.

Molière, Le Misanthrope, Acte V, III, Célimène

 

Il nous semblait à tous deux qu’en insistant ardemment auprès de notre nouvel ami, nous lui ferions dire cela même qu’il prétendait ne pas savoir.

Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes

 

Les Allemands du Bayern Munich et les Grecs d’Olympiakos ont tous deux eu besoin d’en passer par une prolongation pour s’imposer respectivement à Berlin (77-76) et face au Khimki Moscou (109-98).

Lequipe.fr

 

Sinn Fein comme DUP ont tous deux recueillis moins de voix que lors des précédents scrutins, face à l’émergence de mouvements plus modérés au centre de l’échiquier politique – en réponse à la frustration des électeurs sur l’impasse au Parlement local.

Lefigaro.fr

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.