« Le parler » ou « le parlé » ?

On écrit : le parler.

Ce terme permet de désigner le fait de parler (on dirait plutôt aujourd’hui « la parole »), la manière de parler, ou alors une langue, que ce soit un patois, un dialecte ou un argot diffusé dans un groupe social déterminé.

En effet, c’est l’infinitif « parler » qui a été transformé en nom (on parle d’un infinitif substantivé).

 

Exemples

Ainsi son parler différait de celui de sa mère ; mais, ce qui est plus curieux, le parler de sa mère n’était pas le même que celui de sa grand’mère, native de Bailleau-le-Pin, qui était si près du pays de Françoise.

Proust, Sodome et Gomorrhe

 

[…] natures suaves et fines, âmes veloutées et savoureuses, de miel et de soie, au coloris fondant, au parler mélodieux, à l’intelligence vive, fidèle et transparente de l’univers.

Sainte-Beuve, Port-Royal

 

[…] depuis la diffusion générale du latin en Gaule (ve siècle au plus tard) jusqu’à l’abandon du parler dialectal par les jeunes générations, après la Seconde Guerre mondiale, chaque classe d’âge, chaque génération eut le sentiment de parler la même langue que ses parents…

Bernard Cerquiglini, La Naissance du français

À faire ici : un quiz sur la langue française !

 

On le trouve en outre dans « franc-parler », c’est-à-dire le fait de dire ce qu’on l’on pense, avec liberté, sans hypocrisie : 

Même s’il peut parfois blesser, son franc-parler permet de faire avancer certains problèmes.

Le « parlé », avec -é, est reconnu comme nom par le Larousse, et défini la partie d’une œuvre musicale récitée par la parole. Ce terme est reconnu comme un adjectif par le Dictionnaire de l’Académie française (les passages parlés, c’est-à-dire les passages qui sont dits, non pas chantés, dans un spectacle).

Le langage parlé, le style parlé, le français parlé renvoient à langue telle qu’elle est pratiquée à l’oral. 

Il existe dans certaines sociétés un véritable langage sifflé : ainsi chez les Indiens Mazatec du Mexique, et chez certaines peuplades noires d’Afrique ; mais l’essentiel est l’existence d’un langage « parlé », dont le fonctionnement consiste dans l’émission et dans la réception de sons produits par l’acte de la parole.

Jean Perrot, La Linguistique

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *