« Or » et « hors » : quelle différence ?

or ou hors difference

« Or » et « hors » : quelle différence ?


« Or » et « hors » sont des homophones : ces mots se prononcent de la même manière, mais ils n’ont pas la même signification.

  • Or

« Or » est une conjonction de coordination, qui est synonyme de « et » ou de « et pourtant ». 

Exemples

Ils avaient dit qu’ils seraient en avance, or ils sont déjà en retard. 

Il avait porté une cigarette à sa bouche. Or, nous étions dans un hôpital, où il est interdit de fumer. 

Nous sommes plutôt courageux. Or, nous avons crié dès que nous l’avons vu. 

 

  • Hors

« Hors » est une préposition qui signifie « en dehors de », « à l’extérieur de ». 

Exemples

L’homme dont elle me parlait était hors de mon champ de vision. 

Cette nouvelle l’avait mis hors de lui.

C’est hors de question.

 

Astuce : remplacer « or » ou « hors » par « et pourtant ». Si la phrase a toujours du sens, il faut alors écrire « or ». 

Inversement, on peut remplacer « or » ou « hors » par « en dehors de ». Si la phrase a toujours du sens, il faut alors écrire « hors ». 

Exemples

Il la cherchait partout. Or, elle n’était pas à son bureau.

-> Il la cherchait partout. Et pourtant, elle n’était pas à son bureau. 

 

Elle avait décidé d’aller se cacher or de la ville. 

-> Elle avait décidé d’aller se cacher et pourtant de la ville. 

-> La phrase n’a pas de sens. Il faut écrire « hors« . 

 

Ils voulaient partir en congé hors des périodes de vacances scolaires. 

->  Ils voulaient partir en congé en dehors des périodes de vacances scolaires. 

 

Pierre avait promis de le faire. Hors, il a complètement oublié. 

-> Pierre avait promis de le faire. En dehors, il a complètement oublié. 

-> La phrase n’a pas de sens. Il faut écrire « or« . 

 

Une phrase avec « or » et « hors »

La Fontaine emploie ces deux homophones dans un même vers dans sa fable Le Renard et le Bouc :

« Si le ciel t’eût, dit-il, donné par excellence,
Autant de jugement que de barbe au menton,  
            Tu n’aurais pas, à la légère,  
Descendu dans ce puits. Or, adieu, j’en suis hors ;
Tâche de t’en tirer et fais tous tes efforts;  
            Car, pour moi, j’ai certaine affaire  
Qui ne me permet pas d’arrêter en chemin. »

En toute chose il faut considérer la fin.

Adrian

Étudiant et passionné par les sciences humaines. N'hésitez pas à me contacter :)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *