335 Vues
Enregistrer

« Insouciant » et « insoucieux » : quelle différence ?

Publié le 29/06/2018
4 commentaires

« Insouciant » et « insoucieux » sont deux homophones et deux synonymes.

Insouciant : définition

Féminin : insouciante(s). Dérivé du participe présent du verbe soucier (« causer de l’inquiétude, du souci à quelqu’un »). « Insouciant » signifie : « qui ne se soucie de rien » ou « qui ne se soucie pas ». Insouciant peut être utilisé comme adjectif et comme substantif (nom). 

Exemples avec insouciant

  • Ces insouciants déchanteront dès que la guerre sera déclarée. 
  • Un petit oiseau insouciant virevoltait près des marécages. 

Un poète, s’échappant d’Alexandrie, monte le dernier sur la frégate aventureuse. Tout imprégné des miracles de la Judée, ayant appris la tombe aux Pyramides, Bonaparte franchit les mers, insouciant de leurs vaisseaux et de leurs abîmes : tout était guéable pour ce géant, événements et flo

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

À lire en cliquant ici : « ennuyeux » et « ennuyant », quelle différence ?

 

Insoucieux : définition

Féminin : insoucieuse(s) Dérivé de soucieux (« être en proie au souci »). Insoucieux est uniquement un adjectifContrairement à « insouciant », « insoucieux » ne peut pas être utilisé comme substantif (nom). On ne dit pas en général : « un insoucieux se promenait sur les boulevards ». On doit plutôt dire : « un insouciant se promenait sur les boulevards ». 

Exemples avec insoucieux

  • Il s’est lancé dans la bataille, insoucieux du danger. 
  • L’attitude insoucieuse d’Émilie lui avait valu l’inimité de certains collègues. 

Depuis la terrible nuit où, dans un cri de passion, elle lui avait avoué son amour, tous deux vivaient sans une secousse, se laissant aller à cette douceur de savoir qu’ils s’aimaient, insoucieux du lendemain, oublieux du monde.

Zola, Une page d’amour

Mais surtout on sentait qu’Elstir, insoucieux de ce que pouvait présenter d’immoral ce travesti d’une jeune actrice pour qui le talent avec lequel elle jouerait son rôle avait sans doute moins d’importance que l’attrait irritant qu’elle allait offrir aux sens blasés ou dépravés de certains spectateurs […]

Proust, À la recherche du temps perdu

À lire en cliquant ici : « fatigant » et « fatiguant », quelle différence ?