« Amande » ou « amende » : quelle différence ?

« Amande » ou « amende » : quelle différence ? 


« Amande » et « amende » sont des homophones : ces mots se prononcent de la même manière, mais ils n’ont pas la même signification.

 

Amande  

amande ou amende homonymes

Ce nom féminin désigne le fruit de l’amandier.

« Amande » désigne aussi les formes semblables à celle du fruit (en amande).

Exemples

Il préfère les noix aux amandes

L’amande est un fruit bénéfique lorsque l’on pratique la musculation. 

L’amandier donne de belles fleurs blanches. 

Charles fut surpris de la blancheur de ses ongles. Ils étaient brillants, fins du bout, plus nettoyés que les ivoires de Dieppe, et taillés en amande.

Flaubert, Madame Bovary

 

Quand, au moment de quitter l’église, je m’agenouillai devant l’autel, je sentis tout d’un coup, en me relevant, s’échapper des aubépines une odeur amère et douce d’amandes, et je remarquai alors sur les fleurs de petites places plus blondes, sous lesquelles je me figurai que devait être cachée cette odeur comme sous les parties gratinées le goût d’une frangipane ou sous leurs taches de rousseur celui des joues de Mlle Vinteuil.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Amende

Ce nom féminin désigne la peine pécuniaire que l’on doit payer après un délit.

On a tiré l’expression « faire amende honorable » de ce nom. Cette expression signifie « reconnaître ses torts». L’expression argotique « mise à l’amende » signifie « racketter », « sanctionner, violenter » quelqu’un. 

Exemples

Les amendes pour stationnement interdit sont très élevées. 

Même si elle était l’une des plus farouches opposantes au projet, elle a fini par faire amende honorable.

 À quoi bon le condamner à mille écus d’amende ? Il est pauvre, soit, tant mieux ; mais son parti payera pour lui. Il fallait cinq cents francs d’amende, et dix ans de basse-fosse.

Stendhal, Le Rouge et le Noir

 

On devait payer les amendes en ancienne monnaie de cuivre, jusqu’à la valeur de deux moutons d ‘ or à la couronne de 25 sols parisis chacun.

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

Astuce pour distinguer « amande » et « amende »

L’Office québécois de la langue française donne un astuce pour mémoriser cette distinction :

Une amande se mange avec un a (ah !) et une amende se paie avec e (euh !).

On trouve aussi cet autre phrase mnémotechnique : 

l’amande, c’est pour l’apéro.

l’amende, c’est pour les erreurs.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *