« Exhausser » et « exaucer » sont des homonymes : ces mots se prononcent de la même manière, mais ils n’ont pas le même sens, ce qui peut prêter à confusion.

 

Exhausser : définition


Le verbe du premier groupe « exhausser » signifie : surélever quelque chose, accroître la hauteur de quelque chose. 

Le verbe est similaire au verbe hausser. Son emploi est très rare. 

Exemples

La maison avait été exhaussée par une entreprise très rigoureuse.

Cette colline s’est exhaussée des débris qu’on y a apportés.

Du dehors, comme le croisement des rues sur lequel elle donnait était en contrebas, sa grossière muraille s’exhaussait d’un soubassement en moellons nullement polis, hérissés de cailloux […]

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Il peut être employé, rarement, au figuré au sens de « s’élever, s’ennoblir ». 

Dieu réduit à s’abaisser, une fois de plus, jusqu’à nous, à parler notre langue, à se servir de nos propres inventions, pour se faire écouter, pour se faire obéir, Dieu n’essayant même plus de nous faire comprendre par Lui-même ses desseins, de nous exhausser jusqu’à Lui !

Huysmans, La Cathédrale

 

À lire ici : « anoblir » et « ennoblir », quelle différence ?

 

Exaucer : définition


Le verbe du premier groupe « exaucer » signifie : répondre aux prières de quelqu’un dans un sens religieux, répondre aux souhaits de quelqu’un, accorder à quelqu’un ce qu’il a demandé.

Une remarque du Littré témoigne de l’origine religieuse du terme :

Exaucer n’est pas synonyme d’octroyer, accorder. Il ne se dit que de Dieu, du ciel, des puissances célestes, ou des êtres que la passion actuelle nous leur fait assimiler (rois, princes, maîtresses, etc.).

« Exaucer » est en réalité une variante de exhausser. Il signifie en effet, de manière symbolique, porter haut quelqu’un. 

Exemples

Sa solitude est bientôt trompée par l’arrivée inopinée d’un ami imaginaire, sous la forme drolatique d’un petit Jésus miniature qui ressemble à une figurine de bande dessinée et a le pouvoir d’exaucer tous ses vœux (réinterprétation enfantine et cocasse du texte évangélique).

Lemonde.fr

 

Avez-vous dans les airs entendu quelque bruit ?
Les vents nous auraient-ils exaucés cette nuit ?
Mais tout dort, et l’armée, et les vents, et Neptune.

Racine, Iphigénie, I, 1, Arcas (une polysyndète)

 

Nos voeux ont été exaucés : la soirée est devenue charmante ; la nuit je me suis promené sur le quai. 

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

Astuce


Pour distinguer les deux verbes, lorsque l’on veut parler de « hauteur », pensez au « h » de exhausser.