On écrit : a fui. Le participe passé du verbe du troisième groupe « fuir » est : « fui ».  Il faut apprendre par cœur cette forme.  Au reste, le participe passé « fui » s’accorde lorsque le complément d’objet direct (COD, qui répond à la question « qui ? quoi ? » est antéposé, c’est-à-dire lorsque le COD est placé avant le verbe dans la phrase. « Fuir » est le seul verbe en -uir n’appartenant pas au deuxième groupe (« s’enfuir » est bien sûr dans le même cas).

« Fuit » avec un « t » final correspond aux troisièmes personnes du singulier du présent de l’indicatif (« il fuit devant les difficultés ») et du passé simple (« quand nous la vîmes rôder dans les couloir, elle fuit »).

À lire en cliquant ici : « j’ai fais » ou « j’ai fait » ?

Exemples avec « a fui »

  • Paul et Léa ont conclu devant la pluie que l’été avait fui, et qu’il fallait se résigner à sortir les manteaux.
  • Les nuisances que nous avions fuies nous poursuivaient. 
    • On accorde ici le participe passé avec le complément d’objet direct « que », qui reprend « les nuisances », un féminin pluriel, parce qu’il est placé avant l’auxiliaire.

[…] Pelletier n’est plus là pour nous donner à dîner avec l’argent du roi Christophe, et surtout la magicienne n’est plus là, la Jeunesse, qui, par un sourire, change l’indigence en trésor, qui vous amène pour maîtresse sa soeur cadette l’Espérance ; celle-ci aussi trompeuse que son aînée, mais revenant encore quand l’autre a fui pour toujours.

Mémoires d’outre-tombe

Regardons, puisque nous y sommes !
Figure-toi ! figure-toi !
Plus rien des choses que tu nommes !
Un autre monde ! une autre loi !
La terre a fui dans l’étendue ;
Derrière nous elle est perdue !
Jour nouveau ! nuit inattendue !
D’autres groupes d’astres au ciel !
Une nature qu’on ignore,
Qui, s’ils voyaient sa fauve aurore,
Ferait accourir Pythagore
Et reculer Ézéchiel !

Hugo, Les Contemplations

 

L’Ouest parisien où s’est arrimée la Fondation Louis-Vuitton ? Trop bourgeois, trop cossu pour cet esprit rebelle qui, jeune, a fui l’harmonie des jardins versaillais où elle a grandi pour embrasser les contre-cultures urbaines.

Lemonde.fr