À la bonne franquette : origine et signification de l’expression

À la bonne franquette signifie « sans façons », » sans chichis », « sans cérémonie », « en toute simplicité », notamment pour la prise des repas.

 

L’origine de l’expression « à la bonne franquette »


a la bonne franquette origine signification

Canotiers, Déjeuner au bord de la rivière, Renoir, 1879 (détail) | Wikimedia Commons

« Franquette » est probablement le diminutif de franc, « franchement », « loyalement », selon une forme normano-picarde (la forme plus régulière serait franchette).

Jusqu’au XVIIIe siècle, elle est employée sous la forme plus courte « à la franquette », qui signifiait plutôt « franchement », « sincèrement ». 

Le Seigneur : J’ai dit que vous aviez l’air d’un homme ingénu, sans malice, là d’un garçon de bonne foi. 

Arlequin : L’air d’un innocent, pour parler à la franquette ; mais qu’est-ce que cela fait ? Moi, j’ai l’air d’un innocent ; vous, vous avez l’air d’un homme d’esprit ; eh bien, à cause de cela, faut-il s’en fier à notre air ? N’avez-vous rien dit que cela ?

Marivaux, La Double Inconstance, II, 7

Selon Duneton, l’adjonction de bonne serait due à la concurrence avec l’expression « à la bonne foi ». 

La bonne franquette, c’est une façon d’agir sans cérémonie, avec simplicité. 

Voir ici : quelle est l’origine de l’expression « avoir le béguin » ?

 

Exemples avec « à la bonne franquette »


Elle se trouvait à l’aise avec cette femme toute ronde, ses manières à la bonne franquette, sa langue de peuple. 

Frères Goncourt, Manette Salomon

 

Je me rappelle que, quand j’étais à la Chambre, un discours tout à fait remarquable fut prononcé… – C’était l’oncle de la jeune femme que vous venez de voir. – Ah ! quel talent !… Non, mon petit », disait-il à la vicomtesse d’Égremont, que Mme de Guermantes ne pouvait souffrir mais qui, ne bougeant pas de chez la princesse d’Épinay où elle s’abaissait volontairement à un rôle de soubrette (quitte à battre la sienne en rentrant), restait, confuse, éplorée, mais restait quand le couple ducal était là, débarrassait des manteaux, tâchait de se rendre utile, par discrétion offrait de passer dans la pièce voisine, « ne faites pas de thé pour nous, causons tranquillement, nous sommes des gens simples, à la bonne franquette.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Depuis l’été, la grande cité portuaire a trouvé un sérieux concurrent avec le tout petit port de pêche de Saint-Vaast-la-Hougue, fraîchement auréolé du titre de « village préféré des Français ». On y vient pour déguster des huîtres face à la mer, à la bonne franquette, simplement accompagnées d’un verre de blanc.

Lemonde.fr

À lire 

Duneton, La Puce à l’oreille

Robert, Dictionnaire des expressions et locutions

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

2 réponses

  1. Luc Meinrad dit :

    Bonjour,
    Il y a une variété de noix qui s’appelle ‘Franquette’ … je me disais que l’expression pouvait également trouver son origine dans les conversations simples et rustiques que l’on partage autour de noix, de tranches de lard fumé et de vin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *