« À pieds » ou « à pied » : orthographe

On écrit : à pied.

Cette locution adverbiale ne prend jamais de « s ». Elle est invariable

Ainsi, on écrit « rentrer à pied », « course à pied », « mise à pied » ou « à pied d’œuvre ». 

L’orthographe n’est pas aussi illogique qu’elle peut paraître de prime abord. En effet, pour marcher ou se déplacer, on n’utilise qu’un seul pied à la fois !

Attention, on écrit en revanche « à pieds joints » !

 

Voir ici : d’où vient l’expression « tenir le haut du pavé » ?

 

Exemples avec « à pied »


à pied ou à pieds

Puis, au milieu d’une horde de tout âge et de tout sexe, marchaient à pied les gardes-du-corps, ayant changé de chapeaux, d’épées et de baudriers avec les gardes nationaux : chacun de leurs chevaux portait deux ou trois poissardes, sales bacchantes ivres et débraillées.

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

Malgré cette brûlante température, nous avions été prendre le train d’une heure. Mais Albertine avait eu très chaud dans le wagon, plus encore dans le long trajet à pied, et j’avais peur qu’elle ne prît froid en restant ensuite immobile dans ce creux humide que le soleil n’atteint pas.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

— Tenez, pour vous aider, un jour votre amie Gisèle a sauté à pieds joints par-dessus la chaise où était assis un vieux monsieur. Tâchez de vous rappeler ce que vous avez pensé à ce moment-là.

Ibid

 

Le triathlon est la plus moderne des disciplines de cette liste. Il comporte :

une épreuve de course à pied ;
une épreuve de cyclisme ;
une épreuve de natation.

Quelle différence entre décathlon, heptathlon, pentathlon, triathlon et biathlon ?

 

Les visages sont un peu froissés, les voix s’éraillent. Les blocages des dépôts de bus aux aurores, les AG du matin au soir, les kilomètres à pied ou à vélo pour participer aux actions : deux semaines de grève laissent des traces. 

Lemonde.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

3 réponses

  1. Anne Mertens dit :

    Un de mes professeurs en Philogie romane, à l’université de Louvain (Leuven, Belgique), nous donnait des exemples comme ceux-ci :
    a)
    Les rendez-vous se donnent l’après-midi uniquement. Je l’avais invité un après-midi d’été.
    L’après-midi au masculin indiquerait le moment de la journée où une action se déroule, ou une activité prend place.
    => Il s’agit d’un temps extérieur, du morceau d’une journée.

    b) Jadis, nous passions de belles après-midis ensemble, à bavarder et à rire de tout et de rien, à l’ombre des platanes.
    L’après-midi au féminin indiquerait davantage la nature « émotionnelle » d’une succesion de moments vécus entre midi et le soir.
    => Il s’agit d’un temps intérieur.

    Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *