On dit : « à vélo » ou « en vélo ». Les deux tournures existent. Dans l’usage, ces deux tournures sont concurrentes. « En vélo » est aussi courant, voire plus courant que « à vélo ». Cependant, « à vélo » est considéré par certains comme la seule tournure correcte.

 

« À vélo » ou « en vélo » : quelle est la règle ?

Le Grevisse ou le Robert défendent les deux usages. L’Académie française privilégie « à vélo », car elle recommande de réserver la préposition « en » aux véhicules dans lesquels on peut s’installer, et d’utiliser « à » dans les autres cas. Cette prescription est cependant contredite par les locutions très courantes « en luge » (personne ne dit « à luge »), « en roller », « en tricycle » ou « en basket ». D’autres moyens de transport connaissent cette concurrence : « à moto » (ou « en moto » qui est très courant), « à trottinette » (« en trottinette »), « à ski » (« en ski ») ou « à scooter » (très rare en comparaison à « en scooter » ou même à « en scoot’ »).

En revanche, on dit toujours « à pied » ou « à cheval ». Peut-être choisit-on « en » pour les moyens de transport mécaniques, et « à » pour les moyens de transport vivants ?

On trouve dans la littérature plusieurs occurrences de « en vélo » sous de grandes plumes :

  • Mais qu’y faire ? À la fin du sixième jour – à la fin d’ma perme, la veille de rentrer ! – un jeune homme en vélo – l’fils Florence – m’apporte une lettre de Mariette, qu’elle n’avait pas encore son laissez-passer… » (Barbusse, Le Feu)
  • Dès que j’eus ainsi l’air de trouver pénible le service qu’elle me rendrait en faisant une course, aussitôt elle commença à trouver que c’était gênant pour elle. « C’est que je dois aller tantôt me promener en vélo. Dame, nous n’avons que le dimanche. (Proust, À la recherche du temps perdu)
  • Il était en vélo. (Mauriac, L’Agneau XV [relevé par le Grevisse])

Mais aussi avec « à vélo » :

  • Je me demande si on va jouer les prolongations lorsque j’avise un petit garçon boucher qui radine à vélo.(Dard, San-Antonio, On t’enverra du monde)
  • Elle fait sa tournée à vélo quel que soit le temps et, l’affaire bouclée, ne crache pas sur un coup de lambic pour se remonter le cœur à la façon du vaillant petit champion. (Pierre Schoendoerffer, L’Aile du papillon)

À lire ici : quant, quand et qu’en, quelle différence ?