Avoir maille à partir : origine et signification de l’expression

Avoir maille à partir : origine et signification de l’expression


Avoir maille à partir avec quelqu’un ou quelque chose signifie avoir un différend, une querelle.

Voir ici : « différent » et « différend », quelle différence ?

 

Origine 

Sous les Capétiens, la maille était une monnaie de faible valeur (maille est un lointain dérivé de medius « demi »). On disait autrefois « n’avoir ni sou ni maille », c’est-à-dire être pauvre. 

« Partir » a eu pour sens ancien « partager, diviser ». Avoir maille à partir, c’était donc, d’abord, se partager une monnaie de rien du tout, et donc se quereller à propos d’une vétille, d’une chose sans importance. 

 

Exemples :

Rosée ne tenait par aucun fil à l’autorité. Il y avait plus ; son oncle, conseiller municipal, avait eu maille à partir avec l’administration. Je pouvais y faire.

Vallès, L’Enfant

 

Que si cette famille faisait mettre dans le journal : « Parmi les lettres reçues, citons celle du duc de Guermantes, etc. », ce n’était pas la faute de l’échotier, mais du fils, frère, père de la défunte, que le duc qualifiait d’arrivistes, et avec qui il était désormais décidé à ne plus avoir de relations (ce qu’il appelait, ne sachant pas bien le sens des locutions, « avoir maille à partir »)

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Notre petite Marie y est morte ; et bien loin que cette mort t’en ait donné l’horreur, tu attaches à la chambre où elle a souffert un caractère sacré. C’est ici que tu as couvé ta couvée, que tu as soigné les maladies, que tu as veillé près des berceaux, que tu as eu maille à partir avec des nurses et des institutrices. 

Mauriac, Le Nœud de vipères

 

Le Pérou a connu une forte instabilité politique au cours des dernières années, les quatre derniers présidents ayant eu maille à partir avec la justice.

Lemonde.fr

 

Voir ici : d’où vient l’expression « vouer aux gémonies » ?

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

1 réponse

  1. tissot dit :

    L’origine du mot « maille » est restée en argot puisque la « maille » c’est …l’artiche, avoine, balles, beurre, biftons, blé, brique, carbure, douille, faf, fafiots, flouze, fourrage, fraîche, fric, grisbi, maille, oseille, osier, patate, pépètes, pèse, picaillons, pognon, radis, ronds, talbin, thune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *