264 Vues
Enregistrer

Battre son plein : définition & origine (expression)

Publié le 28/09/2021
0 commentaire

« Battre son plein » signifie : être à son point culminant, être au plus haut de l’activité, être au maximum d’intensité, être à son comble, être à son apogée. Exemple : « Alors que la fête battait son plein, il s’évanouit ».

Battre son plein : origine de l’expression

« Battre » suggère une activité intense (le mouvement de va-et-vient), et « plein » l’idée d’intégralité, donc du maximum (d’intensité). Cependant, cette expression se rapportait auparavant à la marée : elle bat son plein lorsque la mer est étale, c’est-à-dire qu’elle est à son plus haut, elle est immobile un moment et bat le rivage, avant de redescendre. Elle peut être repérée à partir du XIXe siècle à l’écrit :

[…] les vagues sont d’ailleurs moins fortes lorsque la mer se retire, que lorsqu’elle monte ; lorsqu’elle bat son plein, elle occupe un banc de sable fort uni, très-ferme et exempt de galet, sur lequel les baigneurs peuvent circuler…

Mémoires de l’Académie royale des sciences…, 1829

Quand la marée est basse, on passe à pied sec dans les bas-fonds ; mais le flot allait battre son plein. 

Revue de Paris, 1852

Cette locution passe rapidement au figuré. Cette citation de Barbey d’Aurevilly (1808 – 1899) témoigne de ce processus : 

Quand Marigny, en répétant ce nom, regardait dans son âme, il était sûr que son amour n’avait pas baissé ; qu’il y battait son plein [en italique] comme cette mer qu’il voyait à ses pieds battre le sien sur la grève sonore, dans la force calme de sa toute-puissance.

Une Vieille Maîtresse, 1851

Aujourd’hui, l’expression est souvent employée à propos des fêtes, des événements, etc.

Cet après-midi-là, la librairie indépendante « Entrée livres » bat son plein. Si certains clients viennent commander les derniers livres pour la rentrée scolaire, la plupart viennent découvrir les nouveautés de la rentrée littéraire.

Estrepublicain.fr