Béni-oui-oui : définition & origine [expression]

Un béni-oui-oui signifie : être une personne servile qui dit toujours oui, qui acquiesce à tout ce que disent ses supérieurs.

Béni-oui-oui est invariable.

Synonyme : « un mouton de Panurge » (voir ici pour l’origine de cette expression).

 

Béni-oui-oui : origine de l’expression


Le terme vient du temps de l’Algérie française. Il désignait l’indigène qui ne savait que dire « oui », soumis aux autorités coloniales (comme les « élus » musulmans) et aux Français d’Algérie. « Béni » est un dérivé de banu/bani (fils de), déclinaison de ibn (fils).

Le terme était employé avec mépris par les Français d’Algérie et par les indigènes qui moquaient ainsi leurs compatriotes les plus serviles envers la domination coloniale.

Cette origine n’est plus sentie aujourd’hui. L’expression n’a pas de charge historique. Au reste, elle a très vite été employée en dehors de son contexte d’origine.

Don Salustiano de Ologoza, lors de son récent voyage à Madrid, lui aurait, m’assure-t-on, donné ce conseil de la part du souverain des Béni Oui Oui, comme on l’appelle chez les Arabes, gens de savoir et d’esprit.

Le Rappel, 20 mai 1870

 

Exemples


Ces gens – là sont des « béni – oui oui » , ma fille. Méfie-toi d’eux comme de la peste. Un jour, ils sont avec toi parce que tu es forte et le lendemain, ils t’écraseront parce que tu seras faible. Dans ta vie, tu en rencontreras beaucoup .

Latifa Ben Mansour, Le Chant du lys et du basilic

 

Pour autant, le Conseil d’Etat n’est pas un simple béni-oui-oui. S’il se refuse la plupart du temps à censurer ouvertement la politique sanitaire du gouvernement, ses procédures en référé permettent parfois d’améliorer promptement l’ordinaire.

Liberation.fr

 

L’Assemblée nationale, et son appendice le Conseil de la Nation, sont toujours des chambres de « béni oui-oui » qui ne sont pas au service du peuple qu’elles sont censées représenter, mais au service des potentats du pouvoir.

Elwatan.com

 

À lire 

Salah Guemriche, Dictionnaire des mots français d’origine arabe

Ambroise Queffélec, Yacine Derradji, Valéry Debov, Dalila Smaali-Dekdouk, Yasmina Cherrad-Benchefra, Le français en Algérie

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Hben dit :

    Une précision de taille cependant. Les beni oui oui sont les indigènes collaborateurs du colonialisme français, et qui en tirent un bénéfice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *