Le comparatif et le superlatif permettent d’introduire des degrés dans l’expression. Cet article vous explique à l’aide d’exemples la différence qui distingue ces deux notions.

 

Le comparatif : définition


Le comparatif permet de comparer un élément avec un ou plusieurs autres éléments. Quand le comparatif porte sur un adjectif ou un adverbe, il sert à mettre en relation des qualités. Quand il porte sur verbe ou un nom, il sert à mettre en relation des quantités. Le comparatif permet d’exprimer soit la supériorité, soit l’égalité, soit l’infériorité d’une qualité ou d’une quantité d’un élément par rapport à celle d’un autre élément.

1. Le comparatif de supériorité, formé avec « plus ». Exemples :

  • avec un adjectif : Michel est plus dynamique que Jean.
  • avec un adverbe : tu as chanté plus joliment que tes camarades.
  • avec un nom : Paris compte plus d’habitants que Lyon.
  • avec un verbe :  ma BMW consomme plus que ta Renault.

Trois comparatifs de supériorité sont irréguliers : meilleur (pour « bien »), moindre (pour « petit »), et pire (pour « mauvais »).

2. le comparatif d’égalité, formé avec « aussi » (avec un adjectif ou un adverbe) ou « autant » (avec un nom ou un verbe). Exemples :

  • adjectif : notre maison est aussi belle que la leur.
  • adverbe : l’économie a crû aussi fortement en France qu’en Espagne.
  • nom : elle a autant d’amis que moi.
  • verbe : ils boivent autant que des chameaux.

3. le comparatif d’infériorité, formé avec « moins ». Exemples :

  • adjectif : la table du salon est moins grande que celle de la cuisine.
  • adverbe : ils sont partis moins loin qu’à l’accoutumée.
  • nom : le riz a moins de protéines que les lentilles corail.
  • verbe : Adrian cuisine moins que Charlotte.

 

Le superlatif : définition


Le superlatif permet de signaler la supériorité ou l’infériorité d’un élément par rapport à un ensemble d’autres éléments. Il peut être relatif ou absolu.

Le superlatif relatif permet d’exprimer la supériorité ou l’infériorité d’un élément par rapport à l’ensemble des éléments d’un groupe ou d’une catégorie qui est évoqué dans la phrase (par un complément). Exemples :

  • C’est le film le plus long de l’histoire.
    • on comprend ici que c’est le film le plus long parmi tous les films qui ont été produits.
  • Sur le chemin, je ne tolèrerai pas la moindre plainte.
  • Les élèves travaillent le plus rigoureusement du monde.
  • Les enfants jouent le moins bruyamment possible.
  • Pascal et Catherine sont ses meilleurs amis.
  • Partir pour Italie est leur plus grand rêve
  • Y a-t-il une chose de moins terrible qu’être réveillé pendant un beau rêve ?

Le superlatif absolu permet d’exprimer la supériorité ou l’infériorité absolue de quelque chose, ou le très haut degré de quelque chose ou le très bas degré de quelque chose, sans comparaison avec un élément déterminé. Cela signifie qu’aucun élément de comparaison n’est évoqué dans la phrase. Ce type de superlatif ne compte donc pas de complément. Il est formé sur un adjectif, avec des préfixes comme « archi- », « extra- », « super- », « ultra- », des suffixes comme « -issime », ou à l’aide d’adverbes comme « bien, extrêmement, fort, incroyablement, infiniment, merveilleusement, tellement, très, etc. ».

  • Jeff Bezos est richissime
  • Mes collègues sont archisympathiques !
  • Venise est une ville incroyablement belle.