Quel est le mode qui doit suivre « penser que » et « ne pas penser que » ? 

 

Penser que : à l’affirmative

À la forme affirmative, cette locution peut être suivie de l’indicatif, du conditionnel (surtout à l’interrogatif) ou de l’infinitif. Exemples :

 Indicatif : « Je pense que tu es drôle. »

Conditionnel : « Penses-tu que tu pourrais venir cet été, si tu as des vacances ? »

  • Le conditionnel est souvent employé à la forme interrogative à l’oral lorsque l’inversion du sujet est omise : « Tu penses que tu pourrais m’aider cet après-midi ? » L’emploi du conditionnel renforce la politesse de la demande.

Infinitif : « Ils pensent que croire à ces choses-là est infantile. »

À lire en cliquant ici : quel mode après « après que » ? Indicatif ou subjonctif ?

 

Ne pas penser que : à la négative

À la forme négative, cette locution peut être suivie du subjonctif (le mode du doute, du virtuel, et quand « on ne pense pas que », on est souvent dans le doute, dans la supposition, dans le virtuel), de l’indicatif, du conditionnel ou de l’infinitif. Exemples :

Indicatif : « Je ne pense pas que j’irai au musée avec toi. »

  • Ici, parce que l’action est exprimée au futur simple de l’indicatif, elle est certaine. La locution « ne pas penser que » est employée pour atténuer la force du refus.

Subjonctif : « Tu ne pensais pas que j’eusse mangé autant. » 

Il y a eu des confédérations ailleurs qu’en Amérique ; on a vu des républiques autre part que sur les rivages du Nouveau-Monde ; le système représentatif est adopté dans plusieurs États de l’Europe ; mais je ne pense pas que jusqu’à présent aucune nation du monde ait constitué le pouvoir judiciaire de la même manière que les Américains.

Tocqueville, De la démocratie en Amérique

Conditionnel : « Vous ne pensez pas qu’ils se retourneraient contre nous si nous leur disions la vérité. »

  • Ici l’action exprimée au conditionnel (se retourner) dépend d’une condition (dire la vérité).

Infinitif : « Ils ne pensent pas que subir ces avanies soit supportable. »