Cuistre : définition · synonymes · étymologie (origine)

Définition. (Nom masculin et adjectif). Cuistre signifie :

1. personne fière de son savoir, souvent limité, qui en fait étalage et se rend désagréable ;

2. personne qui compense la faiblesse de son savoir ou de ses vues par des prétentions et de la chicanerie ;

3. anciennement : domestique subalterne d’un collège, bedeau, cuisinier des étudiants.

Ce terme est plus souvent employé comme nom que comme adjectif. 

À lire en cliquant ici : que signifie « sycophante » ?

 

Synonymes de cuistre


Pédant, pédantesque, prétentieux, vaniteux, poseur, bélître, pontifiant, m’as-tu-vu ;

 

Antonymes


Modeste, poli, humble ;

 

Exemples


Professeur, académicien, pair de France, ministre, jamais on n’a vu sortir une idée de sa tête, cette outre sonore. Il a toute la prétention d’un philosophe, toute l’apparence d’un charlatan, et toute la réalité d’un cuistre.

Hugo, Choses Vues (1849) / À propos de Victor Cousin, qui était philosophe et un homme politique français

 

Frédéric le regarda ; avec sa pauvre redingote, ses lunettes dépolies et sa figure blême, l’avocat lui parut un tel cuistre, qu’il ne put empêcher sur ses lèvres un sourire dédaigneux.

Flaubert, L’Éducation sentimentale

 

Réputé grand écrivain sans avoir jamais écrit autrement que le premier cuistre venu, renommé philosophe pour avoir ressassé de centenaires dubitations et critique vanté dans tous les conciles du mensonge […]

Bloy, Le Désespéré / À propos d’Ernest Renan

 

Étymologie de cuistre


Ce terme, apparu au XVIIe siècle, est issu d’un processus de formation complexe. L’ancien français coistron, cuistron (XIIe siècle), « marmiton, valet de cuisine », issu d’un bas latin coquistro dérivé de coquere, « cuire, faire cuire » a phonétiquement dérivé vers « cuistre » sous l’influence de « cuire » et « cuisine » (selon le Dictionnaire historique de la langue française). Le « s » s’est probablement maintenu pour que la prononciation reste harmonieuse.

« Cuistre » fait plutôt partie de la langue soutenue, et à une tonalité archaïsante (bien que souvent employé à l’écrit dans les tribunes, ou les textes polémiques).

Le nom dérivé, « cuistrerie », rare aujourd’hui.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.