Des « savoir-faire » ou « savoirs-faire » ? Orthographe

On écrit au pluriel : les/des savoir-faire. Ce nom est invariable.

 

Exemples


Il résulta de ces petits savoir-faire cette apparence de succès qui trompe la jeunesse et l’étourdit sur l’avenir.

Balzac, Les Petits Bourgeois

 

J’ôte ma redingote, et je grimpe aussi lestement qu’autrefois. Il y a des savoir-faire qu’on ne désapprend pas.

Jean Grange, Lettre de deux cousins, 1884

 

Ensuite, le fabriqué en France, c’est la souveraineté, l’indépendance, c’est-à-dire la capacité aussi, comme plusieurs d’entre vous l’ont fait, à relocaliser des savoir-faire ou des parts de production sur le sol français…

Elysee.fr

 

Des savoir-faire : règle


Le pluriel des noms composés de deux verbes est invariable. Or, ce nom est composé de deux verbes à l’infinitif, « savoir » et « faire ». Le cas est le même pour des « ouï-dire » ou des « va-et-vient » : ces deux noms sont eux aussi invariables. En outre, on parle traditionnellement « du savoir-faire », au singulier, à propos de l’habilité ou de l’expérience d’une personne dans une discipline, comme on parle du « savoir-être », « du savoir-vivre », etc. C’est une qualité (il/elle a du savoir-faire dans quelque chose) plutôt qu’une compétence. Cependant, l’usage du pluriel (sans qu’il ne prenne la marque du pluriel) s’est développé au XXe siècle (si l’on se fie à la croissance des occurrences siècle après siècle relevées dans les résultats donnés par Gallica.fr). Son emploi au pluriel laisse penser qu’il est considéré comme un synonyme, dans de nombreux textes qui concernent l’administration ou la gestion des ressources humaines, de  « compétences », « qualifications », « techniques » notamment. 

A côté même du travail proprement dit, il y a les idées, les techniques, les savoir-faire, l’innovation…

Revue de l’action populaire, janvier 1960

Ce développement du pluriel a fait quelques rares fois flotter l’usage. On trouve parfois, par exemple, « savoirs-faire », peut-être parce « savoir » est considéré comme un substantif (comme nom, « un savoir »).

À lire ici : quel est le pluriel de « chef-d’œuvre » ?

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.