Le pluriel de « chef-d’œuvre » : chefs-d’œuvre ?

Le pluriel de chef-d’œuvre est : chefs-d’œuvre.

On trouve parfois « chefs-d’œuvres » quand il y a plusieurs œuvres, mais ce pluriel est très rare, et sera souvent considéré comme fautif.

 

Exemple avec chefs-d’œuvre


Il s’établit à quelque distance de Romagnan, dans un palais magnifique, l’un des chefs-d’œuvre du fameux architecte San Micheli

Stendhal, La Chartreuse de Parme

 

Comme elle croyait qu’il devait être flatté par nos invitations, elle trouvait tout naturel qu’il ne vînt pas nous voir l’été sans avoir à la main un panier de pêches ou de framboises de son jardin et que de chacun de ses voyages d’Italie il m’eût rapporté des photographies de chefs-d’oeuvre.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Paris est inondé d’ouvrages qui portent mon nom, & dont on a soin de faire des chefs-d’œuvres de bêtise, sans doute afin de mieux tromper les lecteurs

Rousseau

À lire en cliquant ici : quel est le pluriel des noms des jours de la semaine ?

 

Règle


Pour les noms composés, dans le cas nom + préposition + nom (ici chef + de + œuvre), le nom « noyau », c’est-à-dire le nom qui est complété par l’élément suivi de la préposition (ici « chef » complété par « œuvre »), est variable, quand le nom composé fonctionne sur le modèle d’une phrase où un sujet est complété par un élément d’information (un prédicat). 

Pour « chef-d’œuvre », le chef est variable car c’est un nom qui désigne le ou les éléments capitaux, le ou les éléments les plus importants d’une œuvre et, par extension, les éléments les plus importants de plusieurs œuvres. Logiquement, on pourrait écrire œuvre au pluriel si l’on parlait de plusieurs œuvres. Ainsi, on écrit des « chefs-lieux » au pluriel, car ce sont les chefs (les capitales) de plusieurs lieux (plusieurs départements). Cependant, le pluriel est fixé sur « chefs-d’œuvre » et la marque du pluriel sur « œuvre » sera probablement considérée comme fautive.

Exemples

Des arcs-en-ciel (des arcs qui sont dans le ciel).

Des pots-de-vin (des pots pour le vin).

Des eaux-de-vie (des eaux qui ont des propriétés bénéfiques pour la vie). 

Des pieds-de-biche (des pieds, des outils, qui ressemblent à ceux d’une biche).

Des culs-de-jatte (des culs qui ressemblent à une jatte).

 

Dans le cas contraire, si le nom composé est une image, une métaphore, il reste invariable. 

Exemples :

Des pied-à-terre (un logement).

Des tête-à-queue (un mouvement de cheval ou de véhicule).

Des tête-à-tête (une rencontre en face à face).

Des pot-au-feu (un potage).

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. René dit :

    «référence à un sujet extérieur à ce qu’il dit»

    Ça veut dire quoi ???

  2. Clément dit :

    Bonjour,
    Dans les exemples, « Des arcs-en-ciel (des arcs qui sont dans le ciel). Des pots-de-vin (des pots pour le vin) », ça semble clair et facile à retenir mais pour « chef d’oeuvre » j’ai du mal à donner du sens de la même façon que dans les parenthèses ci-dessus. Auriez-vous un complément pour cela ?
    Merci!
    Clément

    • Adrian dit :

      Le chef est l’élément le plus important. Donc le le chef-d’œuvre est l’élément le plus important d’une œuvre, les chefs-d’œuvre les éléments les plus importants d’une œuvre.
      N’hésite pas si ce n’est pas clair !

      • Thibaud dit :

        C’est totalement faux : le pluriel « des chefs-d’œuvre » désignent évidement plusieurs œuvres (considérées comme éminentes : « les chefs-d’œuvre du Louvre ») et non « les éléments les plus importants d’une œuvre » (définition parfaitement fantaisiste).
        L’orthographe du pluriel de « chef d’œuvre » s’est stabilisée en « chefs d’œuvre » après avoir varié (on rencontrait « chefs d’œuvres » au XVIIIe)

  3. Jean-Martin dit :

    Je dirais que l’élément le plus important est plutôt oeuvre que chef. On parle d’une oeuvre (ou plusieurs) qui a une caractéristique qui la différencie des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.