1133 Vues
Enregistrer

« Été » ou « était » ? orthographe

Publié le 12/10/2022 (m.à.j* le 24/02/2024)
4 commentaires

« Été » et « était » sont formes conjuguées du verbe « être ».

« Été »

… correspond au participe passé du verbe « être », que l’on emploie dans les temps composés, comme le passé composé. Ce participe passé est invariable : il ne change ni selon le temps, ni selon la personne. Il se prononce comme l’été, la saisonExemples :

  • J’ai été ravie de faire votre rencontre. → passé composé
    • Ils ont été ravis de faire votre rencontre : le participe passé « été » ne change pas, bien que la personne ait changé.
  • S’il avait été possible de t’aider, je l’aurais fait avec plaisir → plus-que-parfait
  • Quand nous aurons été acceptés dans la boîte de nuit, nous pourrons danser → futur antérieur
    • Quand nous avions été acceptés dans la boîte de nuit, nous pûmes danser → plus-que-parfait. « Été » ne change pas, bien que le temps ait changé.
  • Tu aurais été très heureux si tu étais venu avec vous. → conditionnel passé
  • Ç’a été une mâtinée fantastique ! → passé composé

 

« Était » 

… correspond à la troisième personne du singulier de l’imparfait du verbe « être ». On ne l’emploie qu’à ce temps. L’imparfait permet notamment de raconter un récit, de décrire, ou de d’évoquer une habitude. « Était » ne se prononce pas comme « été », mais plutôt comme un « è » (comme dans « mère »). Les deuxième et troisième personnes du singulier de l’imparfait de ce verbe sont des homonymes : « j’étais » et « tu étais ». On n’écrit jamais « ç’a était » ou « ça a était », mais « cela était ». Exemples :

  • Il était si heureux pendant son enfance.
    • Ils étaient si heureux dans leur enfance : « était » varie en « étaient »  quand on change de personne.
  • Il était une fois, dans une petite maison, perdue dans la forêt, une grand-mère…
  • Elle était absente quand je suis arrivé.
    • Vous étiez absents quand je suis arrivé.
  • Il était temps que tu arrives enfin !
  • Elle était au fond de la grande salle, à chanter. → une description
  • On était chaque jour devant ma porte, à six heures du matin. → une action qui se répète
  • « Elle était sèche, rêche, revêche, pointue, épineuse, presque venimeuse […] » (Hugo, Les Misérables)

Vous devez cliquer pour lire l’article : « que j’ai vu » ou « que j’aie vu » ? orthographe