« En congé » ou « en congés » ? orthographe

On écrit en général : « en congé ».

En effet, on privilégie le singulier parce qu’il est question ici de la situation d’une personne, ou de l’état d’une personne. Ainsi, on est, par exemple, « en congé maladie ». On demande en outre « un congé » car ce terme désigne la permission de s’absenter du lieu de travail, l’autorisation de se retirer (du latin commeatus, « passage, autorisation d’aller et de venir »). L’hésitation entre le singulier et le pluriel vient sûrement du fait que l’on écrit « être en vacances » au pluriel.

L’usage reste cependant flottant, et l’on trouve souvent les deux formes, notamment dans l’administration : elle est parfois au pluriel dans les conventions collectives ou dans les décisions de justice, mais pas dans les codes. À l’écrit, selon les résultats donnés par Google Ngram, le singulier domine traditionnellement, mais le pluriel est de plus en plus courant, mais s’il est toujours rare. 

La locution « les congés payés » s’écrit en revanche au pluriel. 

À lire en cliquant ici : « vive les vacances » ou « vivent les vacances » ?

 

 

Exemples avec en congé(s)


[…] Le droit à ce congé est ouvert au salarié justifiant, à la date de départ en congé, d’une ancienneté minimale dans l’entreprise,

Article L3142-28 du Code du travail

 

Sur le site service-public.fr, le singulier et le pluriel sont employés : 

Le salarié peut prendre ses congés directement à la suite d’une période de maladie. Il n’a pas à reprendre son activité une journée à la fin de son arrêt de travail pour partir en congés.

Service-public.fr

 

Le salarié en congé parental a-t-il droit au prêt Action logement ?

Service-public.fr

 

Je partageai modestement la voiture la moins chère avec quelques matelots en congé ; je relayai aux plus chétives tavernes ; 

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

Cette Harmonie a été écrite à Paris, en 1830, quelques mois avant la révolution de juillet. J’étais en congé.

Lamartine, Commentaire de la première Harmonie

 

Jadis, nous étions en congé à cette époque-ci ; d’hier au soir, nous étions déjà sortis ; aujourd’hui, nous eussions resté là au coin de ce même feu. Comme nous fumions ! Comme nous gueulions ! Comme nous parlions du collège, des pions et de l’avenir, de Paris, de ce que nous ferions à 20 ans !

Flaubert, Lettre à Ernest Chevalier

 

Le Monde utilise le singulier ou le pluriel dans des contextes similaires : 

La contestation prend de l’ampleur chez Google. Près de 200 employés ont manifesté, vendredi 22 novembre, devant les locaux de la compagnie à San Francisco pour demander la réintégration de deux salariés placés en congé administratif après avoir organisé des protestations contre les choix de la direction

Lemonde.fr

 

Le trafic reste toutefois perturbé pour le troisième jour d’affilée, dans la période de grands départs en congés scolaires de la Toussaint.

Lemonde.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Marc dit :

    Merci pour ces précisions, mais en principe, on écrit soit « c’est de la position qu’il est question », soit « c’est la position dont il est question » mais pas « c’est de la position dont il est question », car « dont » veut dire en l’occurrence « de que », et contient donc déjà le « de ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.