183 Vues
Enregistrer

Quel est le pluriel de centre d’interêt ? ✍️

Publié le 31/10/2022
1 commentaire

Orthographe du pluriel

Le pluriel de centre d’intérêt, au sens de « chose qui suscite l’intérêt d’une personne, objet de la curiosité d’une personne, passion » est « centres d’intérêt » comme le sont les pluriels des noms composés suivant le modèle nom + préposition + nom (centre + de + intérêt) : le premier nom porte la marque du pluriel. En effet, « centre » porte le pluriel car il y a plusieurs « centres », alors que le nom « intérêt » ne vient que compléter « centre », préciser de quel type de « centre » il s’agit (il peut y avoir plusieurs centres sur lesquels convergent à chaque fois un seul intérêt). On dit que « centre » est le noyau de la locution. Sur le même modèle, on put écrire « des pommes de terre », des « points de convergence », des « centres de stockage », des « chemins de fer », des « coups d’œil » (on ne dirait pas des « coups d’yeux »), des « aides de camp », des « chefs-d’œuvre », des « arcs-en-ciel », etc. Dans certains cas, il peut arriver que l’usager fasse varier le second élément d’une locution nominale : des pattes de mouche ou de mouches, des morceaux de phrase ou de phrases, des noms de lieu ou de lieux, etc.

Toutefois, « intérêts » peut varier, suivi d’un adjectif épithète, lorsqu’il désigne ce qui importe à quelqu’un ou à une institution, ou ce qui rapporte du profit : des centres d’intérêts agricoles, le centre d’intérêts nationaux rivaux, etc. On trouve en outre assez couramment « centres d’interêts » sur internet (133 000 résultats donnés par Google Actualités par exemple).

Remarque

La locution nominale « centre d’intérêt » est assez récente (son usage se diffuse à la deuxième moitié du XXe siècle).

Exemples

  • Mes centres d’intérêt ont changé tout au long de ma vie.
  • Cette historienne a axé ses recherches sur ses principaux centres d’intérêt.
  • De nombreux candidats se demandent s’ils doivent indiquer leurs centres d’intérêt sur leurs curriculum vitæ.
  • Ses centres d’intérêt étaient sans limite, à part peut-être la musique, parce qu’il estimait ne pas avoir l’oreille pour ça. (Lesechos.fr)

Un article qui pourrait vous intéresser : quel est le pluriel de « tête-à-tête » ?