« Emporter » et « emmener » : quelle différence ?

« Emporter » et « emmener » sont des paronymes

Ces mots sont proches, et leur prononciation se ressemble, ce qui peut prêter à confusion.

La principale réside dans le fait qu’« emporter » s’applique exclusivement à des choses, tandis qu’« emmener » s’applique à des personnes ou des animaux ou, dans la langue de tous les jours, et selon les régions, à des objets.

 

Emporter 


Du préfixe -en (variante de -em), du latin inde, « de là, de ce ce lieu », et de « porter », dérivé de portare, « porter, transporter ».

Le verbe « emporter » signifie :

1. porter un objet vers ailleurs, quitter un lieu avec quelque chose ; 

J’emporterai si je puis votre livre de plantes ; s’il m’embarasse trop, je le laisserai dans l’espoir de revenir quelque jour le lire plus à mon aise.

Rousseau, Correspondance

 

1 bis. ce verbe entre dans plusieurs expressions : « que le diable l’emporte / t’emporte », « emporter un secret dans la tombe », etc.

 

2. gagner quelque chose (un match par exemple) ;

Au terme de près de trois heures de combat, Humbert, 35e joueur mondial et promu leader de la France en l’absence de Gaël Monfils, l’a emporté en trois sets 6-7 (5/7), 7-5, 7-6 (7/2) face au vainqueur de l’US Open pour ce coup d’envoi officieux de la saison sur le circuit masculin.

Francetvinfo.fr

 

3. prendre de force, conquérir une ville ;

La question d’emporter la ville de vive force, débattue souvent dans le conseil du roi, avait toujours été écartée.

Dumas, Les Trois Mousquetaires 

 

4. être emporté ou s’emporter : être en colère ; 

Nucingen s’est emporté, il m’a dit que je le ruinerais, des horreurs !

Balzac, Le Père Goriot

 

À lire ici : « emporter » et « apporter », quelle différence ?

 

Emmener


Du préfixe -en (variante de -em), et de « mener », dérivé de minare, « chasser, pousser devant soi ».

Le verbe « emmener » signifie : mener un être animé avec soi, entraîner quelqu’un avec soi vers quelque part, déplacer un véhicule.

— Eh bien, sur mon honneur, dit Athos, Votre Éminence a raison de nous emmener avec elle :

Dumas, Les Trois Mousquetaires

 

Alors je suis venu chercher la vieille pour l’emmener dans la pièce à côté où je consultais.

Céline, Voyage au bout de la nuit

 

Dans le français de tous les jours, « emmener » est cependant souvent employé à propos d’objets. 

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.