« Il continu » ou « il continue » : orthographe

il continu ou il continue

Le petit cheval bleu, Franz Marc, 1912 | Wikimedia Commons

« Il continu » ou « il continue » : orthographe


À la troisième personne du singulier du présent de l’indicatif, on écrit : 

Il continue 

En effet, la forme conjuguée de ce verbe à la troisième personne du singulier de l’indicatif prend un « e », car c’est un verbe du premier groupe. Un verbe du premier groupe est un verbe régulier dont l’infinitif se termine par « -er » (sauf aller). 

Je continue
Tu continues
Il continue
Nous continuons
Vous continuez
Ils continuent

Ainsi, on écrit « il continue », comme on écrit « j’oublie », « je paie », « j’ennuie » ou « je fourvoie ». 

Voir ici : « j’envoie », « j’envoi » ou « j’envois » ?

 

Exemples

On quitte la grande route à la Boissière et l’on continue à plat jusqu’au haut de la côte des Leux, d’où l’on découvre la vallée.

Flaubert, Madame Bovary

 

Mais si ce médicament avait été à l’origine des souffrances que mon imagination eût alors faussement interprétées (ce qui n’aurait rien d’extraordinaire, les plus cruelles peines morales ayant souvent pour cause chez les amants l’habitude physique de la femme avec qui ils vivent), c’était à la façon du philtre qui longtemps après avoir été absorbé continue à lier Tristan à Yseult.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Malgré lui, le voilà propulsé chef de file d’un mouvement dont il réfute l’appellation. Il continue pourtant de l’honorer en ouvrant Le Comptoir du Relais à Odéon, à Paris, en 2005, et d’inspirer ses cadets, tels Inaki Aizpitarte du Chateaubriand, Bertrand Grébaut de Septime, Stéphane Jégo, David Ducassou ou Bruno Doucet (qui a racheté La Régalade en 2004, l’a revendue et en a ouvert une déclinaison rue Saint-Honoré).

Lemonde.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *