564 Vues
Enregistrer

« Je t’ai vu » ou « je t’ai vue » ? accord au féminin (grammaire)

Publié le 28/10/2022
3 commentaires

Orthographe

On écrit presque toujours : « je t’ai vue », au féminin. On accorde le participe passé de « voir » avec le pronom « t’ » (te) s’il est complément d’objet direct (COD, qui répond à la question qui ? quoi ?). En effet, conformément à la règle, le participe passé conjugué avec l’auxiliaire « avoir » s’accorde si le COD précède l’auxiliaire.

Exemples

  • Je t’ai vue promener ton chien hier soir.
    • J’ai vu qui ? « t’ », une femme, promener son chien ⇔ J’ai vu « toi » promener ton chien hier soir. « T’ » est bien COD placé avant l’auxiliaire avoir, il faut donc accorder en genre le participe passé de voir, « vue ».
  • Je t’ai vue éplorée à l’aéroport.
    • J’ai vu « toi » éplorée à l’aéroport. « Éplorée » est un attribut du COD (« toi est éplorée »), et s’accorde aussi .
  • Je t’ai vue autrefois aspirer à des choses plus grandes que cela.
    • J’ai vu « toi » autrefois aspirer à des choses plus grandes…
  • Je t’ai vue forte et courageuse face à l’adversité.
    • J’ai vu toi « toi », forte et courageuse face à l’adversité.
  • Je t’ai vue tiède et parfumée, pleine de feuilles et de fleurs. (Gide, Les Nourritures terrestres)

Astuce

Si le participe passé de « voir » est suivi par un infinitif, on peut essayer de placer « en train de » entre ces deux éléments, et voir si la phrase a encore du sens. Exemple : Je t’ai vue en train de promener ton chien.

Cas du non-accord

Il n’y aurait pas accord si la personne désignée par le « t’ » ne faisait pas l’action exprimée par l’infinitif. Mais ce cas de figure est rare.

  • Je t’ai vu arrêter par la police.
    • Dans ce cas de figure, « t’» est le COD de infinitif « arrêter ». J’ai vu la police t’arrêter toi. On n’accorde pas même s’il l’on parle d’une femme.
  • Je t’ai vu décerner par le directeur le prix de la meilleure élève de l’école.
    • J’ai vu le directeur te décerner le prix de la meilleure élève de l’école.

Astuce

Si l’infinitif est suivi par « par », alors le participe passé est invariable.