Orthographe : si « vous » est de politesse et ne désigne qu’une seule femme, il faut alors écrire « je vous tiens informée ». En en effet, le participe passé « informée » est ici employé comme adjectif attribut du complément d’objet direct « vous » (qui tiens-je informée ? « vous », une femme que je vouvoie). Il faut donc l’accorder en genre et en nombre avec « vous ». Exemples :

  • Madame, c’est bien compris, je vous tiens informée de tout ce que je pourrai entendre sur le sujet.
  • J’ai bien reçu votre candidature, et je vous tiens bien sûr informée de ce qu’en pensent nos recruteurs.

Si « vous » renvoie à plusieurs femmes, il faut écrire pour les mêmes raisons « je vous tiens informées [de l’avancée du dossier, par ex.] ». « Informées » est toujours un attribut du complément d’objet « vous ». Exemples :

  • Pourquoi me critiquez-vous ? Je vous tiens informées dès que j’apprends quelque chose à propos de cette affaire, je ne vous cache rien.
  • Léa, Marie et toi, je vous tiens informées de chacun de mes gestes, soyez en certaines !

De la même manière enfin, si « vous » renvoie à un homme seul, on écrira « je vous tiens informé », et s’il renvoie à plusieurs hommes, ou à un groupe comportant des hommes et des femmes, « je vous tiens informés ». Exemples :

  • Monsieur, comme convenu, je vous tiens informé au jour le jour de l’évolution de l’envoi de votre colis.
  • Mes chers abonnés, je sais que vous vous inquiétez pour moi, et je vous tiens informés, sans faute, par la suite, de l’évolution de ma convalescence.

Si l’on ne sait pas à quel individu singulier on s’adresse, on peut employer le singulier « je vous tiens informé » ou préciser entre parenthèse le « e » de l’accord au féminin je vous tiens informé(e).

À lire en cliquant ici : doit-on écrire « je me suis rendu compte » ou « je me suis rendue compte » ?