309 Vues
Enregistrer

« La couleur noir » ou « noire » ? orthographe

Publié le 30/09/2022
0 commentaire

Orthographe. On écrit : la couleur noire. Cette phrase est équivalente à « la couleur est noire ». Exemples :

  • L’artiste Pierre Soulages aime jouer avec la couleur noire pour montrer toutes ses nuances aux spectateurs.
  • Les vêtements de couleur noire amincissent en masquant les formes, mais ils peuvent avoir quelque chose de lugubre.
  • Le bleu fondé, le gris anthracite ou le vert kaki sont considérées par certains comme des couleurs noires et des teintes très tristes.
    • « noir » au sens de sombre.
  • […] il enfermait dans les ténèbres celles qui devaient donner la couleur noire […] Dumas, La Tulipe noire

Dans le syntagme « la couleur noire », « noire » est un adjectif qualificatif épithète accordé avec le nom « couleur », qui est féminin. Il prend donc un « e » final. Cet adjectif ne fait pas partie des adjectifs de couleur invariables, comme ceux qui sont tirés de langues étrangères, ou ceux qui sont tirés d’un nom. Toutefois, « noir », combiné avec un autre nom, devient invariable. On doit donc écrire : la couleur noir de jais, la couleur noir de suie. Si noir est coordonné avec un autre adjectif de couleur par « et », il peut être invariable ou non, selon le contexte. Si noir et l’autre adjectif qualifient le même élément, alors il ne faut pas accorder. On écrit donc « elle porte une écharpe noir et blanc » ou « il aime les étoffes noir et rouge » (chaque étoffe est noir et rouge). Si noir et l’autre adjectif qualifient des éléments différents, il faut alors accorder. Exemple : les vaches noires et brunes qui paissent dans le pré (il y a des vaches noires et des vaches brunes).

Les adjectifs dérivés noirâtre et noiraud sont tout aussi variables (« des mains noirâtres », « de petits chevaux noirauds »). Noir vient du latin de même sens niger, qui n’a pas d’étymologie connue selon le Dictionnaire historique de la langue française.