« Les week-end » ou « les week-ends » : le pluriel

On écrit : « week-ends »

Cet emprunt à l’anglais (week « semaine », end « fin ») prend un « s » au pluriel. Ce mot est francisé.

Les récalcitrants à l’usage d’un mot anglais peuvent le remplacer par le québécois « fin de semaine », qui devient donc les « fins de semaine au pluriel ». 

Les rectifications orthographes de 1990 recommandent la suppression du trait d’union : les weekends. Mais cette forme semble plus rare. 

Voir ici : quel est le pluriel de scénario ?

 

Exemples avec « week-ends »


les week-end les week-ends pluriel

Soirée d’été sur la plage de Skagen, Peder Severin Krøyer, 1899 | Wikimedia Commons

 

Ils ont les châteaux de la Loire
Pour les amours de leurs week-ends
Comme ils ont dans leurs coffres-forts
Des battements de leur coeur d’or

Léo Ferré, Les Châteaux

 

Je suis libre, je prends les choses comme elles viennent. Je fais la fête tous les week-ends et je ne connais que des histoires d’une nuit. Je sors souvent à La Sala El Sol, un club rock historique en plein centre-ville.

Lemonde.fr

 

Ce premier week-end de février sera sans doute l’un des week-ends les plus animés de l’année, de par le nombre des rendez-vous proposés.

Ouest-France

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

1 réponse

  1. Roger Jean-Marie MUTTE dit :

    Week-end .En Angleterre, on commence la semaine le dimanche, et pas le lundi. Donc, outre-Manche, le week-end, c’est le samedi après-midi. Alors, en France, parler d’un week-end de trois jours, c’est plutôt amusant, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *