« Luxuriant », « luxurieux », « luxueux » : quelle différence ?

« Luxuriant », « luxurieux » et « luxueux » sont des paronymes, de même origine.

 

Luxuriant : l’abondance


Du latin luxurians, participe présent de luxuriare, « être surabondant, luxuriant, exubérant »  de luxuria, « exubérance, excès, surabondance  » ou « somptuosité, profusion, luxe  ».

D’abord employé au sens « qui s’adonne à la luxure », il prend ensuite son sens latin premier.

1. à propos des végétaux : qui pousse en abondance, qui est très fourni ;

Comparez en imagination les régions polaires, ensevelies sous un linceul de glace qui ne laisse à découvert que de petits intervalles revêtus d’une végétation uniforme de lichens, de mousses et d’herbes rabougries, avec la végétation luxuriante des contrées intertropicales où la chaleur, la lumière et l’eau conspirent pour activer les forces vitales de la plante.

Lamarck, Philosophie zoologique

Il y a quinze ans aujourd’hui, que nous avons planté cette fleur mystérieuse, dont l’épi luxuriant dort quelquefois si longtemps dans le sein de la terre.

Sand, La Filleule

 

2. à propos de la végétation : qui est foisonnante, abondante, touffue, dense ;

En attendant, ils prospéraient dans ce luxuriant pâturage de la prairie, ayant là en abondance une sorte de sainfoin et quantité de ces racines comestibles, dont les représentants de la race porcine faisaient le plus grand cas.

Verne, L’École des Robinsons

 

Le premier s’arrêta, et, désignant le jardin, alors luxuriant de verdure, et principalement le carré de pois qui ondulaient au souffle de la brise :

Dumas, Le Fils du Forçat

 

3. par extension : qui est riche, vigoureux, exubérant, fécond ;

Dylan, dès ses débuts, Dylan, dans un style luxuriant, prolifique et désinvolte, célèbre à 19 ans, fut comparé à Rimbaud.

Delannoi, Gil. « Un poète chanteur : Bob Dylan. Lentus in umbra. — XVIII », Commentaire, vol. 157, no. 1, 2017, pp. 175-178.

 

Le nom dérivé est « luxuriance » :

Le combat engagé est rude, mais sa violence semble contenue, démentie par la paisible luxuriance de la nature et la douceur du paysage à la lumière rosée et bleutée.

Gide, Faux-Monnayeurs

 

À lire ici : « infime » et « insigne », quelle différence ?

 

Luxurieux : la luxure


Du latin luxuriosus, « surabondant, luxuriant, exubérant », adjectif de luxuria.

D’abord employé au sens de luxuriant, puis éliminé dans ces emplois.

Luxurieux signifie :

1. qui s’adonne à la luxure, appétit déréglé des plaisirs sexuels ;

Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que de fâcheuses rumeurs courent très vite sur son compte et mettent à mal sa réputation. Comme toutes les femmes sont luxurieuses, comme toutes les femmes sont insatiables – les hommes, eux, seraient gouvernés par leur cerveau et non par leurs instincts –, Jeanne est traitée de putain, par les Anglo-Bourguignons, comme le seront bien plus tard Elisabeth Guigou, Dominique Voynet ou Anne-Marie Comparini. La longue durée est ici garantie.

Colette Beaune, Jeanne d’Arc

2. qui évoque la luxure, qui dénote une sensualité lascive.

Il prit donc le chef à part, tandis que la jeune fille, assise contre le tronc d’un grand pin qui s’élevait au milieu d’une clairière de la forêt, s’était fait un voile de la coiffure pittoresque des paysannes romaines et cachait son visage aux regards luxurieux des bandits.

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo

 

Luxueux : luxe


Dérivé de luxe, de luxus, « excès, débauche » et « splendeur, faste, luxe ».

1. qui présente une grande richesse et un grand raffinement.

[…] c’était un appartement inhabité que j’avais vu une fois, appartenant à la grand-mère d’Andrée, un appartement luxueux à la garde d’un vieux valet de chambre […]

Proust, À la recherche du temps perdu

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.