513 Vues
Enregistrer

« Nul part » ou « nulle part » ? (orthographe) ✍️

Publié le 13/12/2017
9 commentaires

On écrit nulle part

Cette locution adverbiale invariable signifie « en aucun lieu, en aucun endroit ». Ainsi, la célèbre émission de Canal+ ne se nomme pas Nul part ailleurs, mais bien Nulle part ailleurs. Cette locution est employée en français depuis le XIIe siècle (cf. Dictionnaire historique de la langue française). On écrit « au milieu de nulle part » et pas « au milieu de nul part ». Cette dernière expression est un calque de l’anglais « in the middle of nowhere ».

Pourquoi cette confusion ?

« Nul » peut être employé seul, comme substantif, pronom ou adjectif. Dans ce dernier cas, il s’accorde (« cette machine est vraiment nulle ! » ). Exemples de confusion :

« La violence ne nous mènera nul part »  a déclaré M. de Blasio lors d’une conférence de presse à Staten Island, mercredi, appelant à ne pas « salir le nom d’Eric Garner en devenant violent ».

Lemonde.fr

C’est dans ce genre de temps suspendu, au milieu d’un nul part inconnu, que l’on s’invente des refuges imaginaires. 

Liberation.fr

Exemples

  • Mon esprit enflammé, s’étendant à travers chaque objet, ne découvrait nulle part une abondance suffisante pour satisfaire sa voracité, prêt à dévorer la terre et le ciel.
  • Je me suis retrouvé au milieu de nulle part après avoir marché tête baissée pendant des heures.
  • Mes erreurs sont évidentes, mes torts ne faisaient pas de doute, je cherchais un peu de réconfort dans le nulle part qu’était devenu ma société d’amis.
  • Nulle part ne pouvait-on admirer une vallée si belle que dans mon petit pays : c’était son seul atout, et nous étions déterminé à le préserver.
  • La confiance ne se trouvait plus nulle part : la corruption des mœurs étaient si grandes que nous étions arrivés à un point de non-retour.

Dans la chaleur du combat, Julien oublia enfin l’ameublement magnifique de la salle à manger, il en vint à exposer sur les poètes latins, des idées que l’interlocuteur n’avait lues nulle part.

Stendhal, Le Rouge et le Noir

De colline en colline en vain portant ma vue, Du sud à l’aquilon, de l’aurore au couchant, Je parcours tous les points de l’immense étendue, Et je dis : « Nulle part le bonheur ne m’attend. »

Lamartine, L’Isolement

Mais ma place n’est nulle part ; je suis de trop.

Sartre, La Nausée