Nous suivre

Que nenni : définition simple · origine · exemples

Par Adrian - Publié le 24/11/2019

« Que nenni » signifie : « non », « pas du tout ». 

Cette expression est composée de nenni, particule négative qui signifie « non », formée par nen, forme atone de « non » (Dictionnaire historique de la langue française et TLFi) et par le pronom personnel « il ». C’est un terme aujourd’hui archaïque, employé au XIIe siècle sous la forme nenil, s’opposant à oïl, oui (d’où la langue d’oïl). Cette particule a disparu de l’usage, mais que nenni est parfois utilisé de manière plaisante, pour donner une teinte ancienne à son discours. On se souvient des cette expression dans la bouche du personnage Jacquouille la fripouille dans le film Les Visiteurs (1993). 

À lire en cliquant ici : une liste de mots rares pour enrichir votre vocabulaire

 

Que nenni : étymologie (origine)

Cette expression pourrait venir du latin non illud (« non cela »), opposée à hoc illud (« oui cela »).  On trouve les variations régionales nannin (basse Normandie) ou nenà, nennain, nainin (Bourgogne, voir le Littré).  

 

Exemples 

« Veux-tu manger avec moi de la bonne souplette ? 
– Ah que nenni, je ne veux pas de ce poison ! »

Eh ! que nenni : j’y ai déjà été attrapée. Adieu. Va t’en, et dis à Monsieur le Vicomte que j’aurai soin de rendre son billet.

Molière, George Dandin, II, 1, Claudine

Ah ! que nenni ; vous ne savez pas cette arithmétique aussi bien que moi.

Marivaux, Le Jeu de l’Amour et du Hasard, III, 6

Oh ! que nenni ! pas si sot ! je vous regarde par un petit pertuis et je ne vois parmi vous ni chasseurs ni gibier.

Sand, La Mare au diable

Des spectres pas comme d’autresô quenenni !

Verlaine, Album de vers de prose

À lire en cliquant ici : que signifie « vade-mecum » ?

 

Vous pensez peut-être que Paris ne sera jamais vraiment sous les eaux ? Que la ville lumière est à l’abri? Que seuls quelques coins d’Ile-de-France, notamment la Seine-et-Marne, pourraient être touchés par les inondations? Que nous sommes bien préparés pour les prochaines crues ? Que nenni ! Les scientifiques et les prévisionnistes s’alarment pour toute l’Ile-de-France et ses quelque 850 000 habitants en zones inondables dont 240 000 rien qu’à Paris.

Leparisien.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *