1073 Vues
Enregistrer

100 mots dont le genre prête à confusion

Publié le 21/03/2023
4 commentaires

Cette liste vous présente des mots dont le genre prête à confusion. Dans certains, l’usage hésite tellement sur le masculin ou féminin qu’ils ont été classés, dans ce tableau, dans les « cas particuliers ». Vous pouvez vous entraîner avec ce quiz.

Mots

Exemples

Mots masculins

Un abîme C’est un profond abîme qui a englouti bien des aventuriers.
Un abysse : surtout employé au plurielOn pourrait trouver des espèces inconnues dans cet abysse mystérieux.
Un acrosticheLes parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.Cette strophe contient un acrostiche.
Un agrumeC’est un agrume à mille senteurs.
Un anathème« On la traitait d’excentrique, ce qui est un anathème sérieux en province. » (Sand, Malgrétout)
Un antipode« […] le bas du visage s’ensevelissait dans une longue barbe grise, digne d’un frère capucin ou d’un ermite, qui lui tombait jusqu’au nombril, comme un antipode de chevelure. » (Gautier, Le Capitaine Fracasse)
Un antreLe lion se cachait dans son petit antre.
Un apanageLe roi avait donné un apanage à chacun de ses fils.
Un aparté« […] le Roi, qui voulait le mal recevoir, affecta de le saluer légèrement et de continuer un aparté à voix basse avec le duc de Beaufort. » (Vigny, Cinq-Mars)
Un apogéeC’est un apogée plein de gloire.
Un arcane : surtout employé au pluriel.Changer le plomb en or est un arcane d’alchimiste.
Un archipel« Cet îlot aride, semé de pierres, sans végétation, refuge désolé de quelques oiseaux de mer, se rattachait-il à un archipel plus important ? » (Jules Vernes, L’Île mystérieuse)
Un armisticeLe document signé le 15 janvier ne fut qu‘un armistice de quelques jours.
Un aromateCet aromate pénétrant éveillait les sens.
Un arpègeDe lourds arpèges se faisaient entendre.
Un astérisqueIl ne faut pas oublier de lire le petit astérisque.
Un augureL’arrivée des éclaireurs est un mauvais augure.
Un effluveLe pharmacien me vantait les effluves stimulants de ce produit.
Un élogeLa ministre a fait un éloge de son prédécesseur.
Un en-têteL’en-tête doit être court.
Un entracteL’entracte est assez long pour manger un morceau.
Un entrejambeUn entrejambe insignifiant lui avait fait des complexes.
Un épidermeSon épiderme était frais de l’eau du bain.
Un épilogueL’épilogue attendu ne vint pas.
Un équinoxeUn équinoxe est suivi d’un solstice.
Un esclandreElle fit un esclandre quand elle vit l’état du dossier.
Un exodeLes États connaissent un important exode rural en s’industrialisant.
Un exordeL’avocat travaillait son exorde qu’il trouvait un peu chétif.
Un extrêmePasser d’un extrême à l’autre.
Un haltère : souvent employé au féminin mais assez couramment identifié comme un masculin par les usagers pour le classer ici.Elle portait de lourds haltères pour travailler ses biceps.
Un hémisphèreD’un hémisphère à l’autre.
Un hymne (national, au féminin pour un chant religieux)L’hymne national d’un pays.
Un iguaneJ’ai vu un iguane vert.
Un intersticeUne vie est divisée par divers interstices.
Un intervalleDes intervalles mélodieux.
Un ivoireUn précieux ivoire.
Un maxillaireDes maxillaire marqués.
Un météoreOn vit, dans le ciel, un météore incandescent.
Un obélisqueAs-tu déjà vu le fameux obélisque de la Concorde ?
Un opprobreIl y a eu et il y aura sans doute des scélérats fameux ; mais il n’y a qu’un Érostrate, un fou, qui ait préféré un opprobre éternel à l’oubli […] (Diderot, Lettres à Falconet)
Un pleuroteLes pleurotes ont l’air délicieux.
Un stèreLe prix du stère de bois est en hausse.
Un tentaculeSon sabre agité est semblable à un petit tentacule.
Un termite« La percée était faite. Le termite avait réussi. Barkilphedro approchait la reine. » (Hugo, L’Homme qui rit)
Un testiculeCet animal à de petits testicules.
Un tubercule« Quelquefois la base constituait un tubercule globuleux […] » (Roze, Histoire de la pomme de terre)
Un viscère« […] des viscères mystérieusement éclairés » (Proust)

Mots féminins

Une acnéExemples
Une aérogareC’est la plus grande aérogare de France.
Une agape « Telle est, messieurs, la signification, tel est le sens, tel est le but de cette réunion, de cette agape fraternelle, dans laquelle il n’y a aucun sous-entendu […] » (Hugo, Actes et Paroles)
Une alcôve« […] elle lui paraissait très-bien, tout à fait « chic », capitonnée comme une alcôve […] » (Zola, Une page d’amour)
Une alluvionLe fleuve a apporté des alluvions caillouteuses dans cette vallée.
Une anacoluthe« Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, la face du monde en eût été changée. » est une anacoluthe de Pascal.
Une anagramme« Ange / Nage » est une anagramme.
Une apostropheIl prit congé des spectateurs dans une apostrophe magnifique.
Une argileLes belles argiles font les belles poteries.
Une arrhes (toujours au pluriel)La partie versa ses pesantes arrhes.
Une aspirine Si tu as mal à la tête, prends une aspirine !
Une azaléeOù es-tu, délicate azalée ?
Une câpre (presque toujours au pluriel)Ces câpres sont savoureuses.
Une ecchymoseUne ecchymose est bleue.
Une échappatoireSon mal de dos était devenu une habile échappatoire pour s’épargner toutes les sorties familiales qu’il abhorrait sans limite.
Une écritoire« […] en face de la couche, une table, couverte d’un tapis et d’une écritoire […] » (Huysmans, La Cathédrale)
Une écumoireCette casserole est percée comme une écumoire.
Une éphémérideL’éphéméride est un peu cafardeuse cette semaine.
Une épigrammeCette écrivaine brille dans les épigrammes cruelles.
Une épithèteL’épithète est souvent placée avant le nom.
Une escarreLe médecin a inspecté les escarres fessières de son patient.
Une icôneLes visiteurs admirait une superbe icône du VIIe siècle.
Une mandibuleL’exercice consiste à observer les mandibules supérieures de l’insecte.
Une octaveLe chanteur est monté d’une octave.
Une odeC’est une ode à la joie.
Une omoplateMon omoplate est cassée.
Une orque« Une orque a été observée en très grande difficulté dans la Seine entre Le Havre et Rouen […] » (Francetvinfo.fr)
Une réglisseJe suçais une réglisse juteuse.
Une scolopendreLa scolopendre est un animal carnassier.
Une spore« Le mycélium issu d’une spore qui a germé sur le carré de gélose, visible au centre de la boîte de Pétri, a cessé son développement […] » (cnrs.fr)
Une stalactite« Et se collant au roc comme une stalactite » (Lamartine)
Une stalagmiteTu as une stalagmite cassée dans ta main.
Une urticaire« Quelles sont les données de l’interrogatoire et de l’examen clinique permettant d’orienter le diagnostic étiologique d’une urticaire chronique ? » (has-sante.fr)

Cas particuliers

Alvéole : normalement au masculin mais souvent employé au féminin.« […] il reposait sous les yeux de sa mère dans une alvéole bien rembourrée de vêtements. » (Verne, Un Capitaine de quinze ans)
Après-midi : masculin de préférence selon l’Académie française, mais souvent employé au féminin.
  • « Le docteur, un après-midi, vint s’y faire couper les cheveux. » (FlaubertBouvard et Pécuchet)
  • « Sa femme, plus âgée que lui, était une créole toujours belle et lente comme une après-midi de fin juin. » (Giono, Un Roi sans divertissement)
Un amour : au masculin au singulier, mais peut-être mis, dans certains contextes (littéraires), au féminin (amours mortes, amours enfantines, amours interdites, premières amours, etc..). Nombre d’usagers pensent qu’une règle les oblige à mettre ce mot au féminin au pluriel.
  • « Mais le vert paradis des amours enfantines » (Baudelaire, Mœsta et Errabunda)
  • « Jamais, dans mes premiers amours ni dans le commerce habituel de la vie […] » (Musset, La Confession d’un enfant du siècle)
Enseigne : 

  • un enseigne : officier de la marine.
  • une enseigne : représentation, symbole, logo, emblème qui sert le plus souvent aux commerçants à faire voir leur commerce dans la rue.
  • Un enseigne de vaisseau a été décoré par l’amiral.
  • « Barrant deux fenêtres de l’entre-sol, une enseigne portait, en grandes lettres dédorées : Au Bonheur des Dames, maison fondée en 1822 […] » (Zola, Pot-Bouille)
Enzyme : presque toujours employé au féminin.« Comme tout catalyseur, une enzyme permet d’augmenter la vitesse d’un processus sans être consommée, donc sans apparaître dans le bilan réactionnel. » (chimie.ens.fr)
Espace : 

  • un espace au sens d’étendue.
  • une espace au sens d’intervalle typographique.
HLM : sigle logiquement féminin (UNE habitation à loyer modéré) mais toujours employé au masculin.
Holding : masculin relevé dans certains dictionnaires mais presque toujours employé au féminin.
  • La holding réalise les emprunts de reprise et la société cible remonte des dividendes vers la holding afin de lui permettre de payer les annuités de remboursement. (cci.fr)
Météorite : le plus souvent au féminin, mais parfois employé au masculin (sur le modèle de météore peut-être).
Oasis : féminin mais assez souvent employé au masculin.
Mi-temps : 

  • un mi-temps : un travail à mi-temps ;
  • une mi-temps : période d’un match.
Office : 

  • un office : devoir, charge, fonction, tâche…
  • une office (rare) : pièce où le personnel mange et où l’on conserve la vaisselle, le linge de table, etc.
  • J’ai rempli mon office.
  • « On me fait attendre dans une office où Jasmin m’offre obligeamment tout ce qui peut servir à me réconforter. » (Sade, Justine ou les malheurs de la vertu)
Orbe : employé le plus souvent au féminin.
Orgue : l’usage hésite. Le féminin pluriel ne désigne qu’un seul instrument.
  • […] les orgues retentissantes célèbrent le joyeux épithalame de deux époux que le prêtre bénit au milieu des lumières et des parfums […] (Maxime du Camp, L’État civil à Paris)
Palabre : mot rare, encore plus au singulier, mais employé plus spontanément au féminin (analogie avec une parole, une phrase, une discussion).
Pétale : un pétale normalement et le plus souvent, mais on le trouve parfois au féminin.« Comment peindre ces deux âmes fondues en une seule et pareilles à deux larmes de rosée qui, glissant sur un pétale de lis, se rencontrent, se mêlent, s’absorbent l’une l’autre et ne font plus qu’une perle unique ? » (Théophile Gautier, La Mille et deuxième nuit)
Poêle :

  • un poêle (sens 1, rare) : dans la liturgie chrétienne, un drap funéraire ou un voile sous lequel on place les mariés.
  • un poêle (sens 2, courant) : un appareil de chauffage.
  • une poêle : l’ustensile de cuisine.
Solde :  

  • une solde : somme versée à un militaire comme rétribution.
  • un/une solde (le plus souvent au masculin): différence sur un compte entre le débit et crédit.
  • une solde (le plus souvent au féminin) : vente au rabais de certaines marchandises par les commerçants.