Pignon sur rue : définition & origine [expression]

Avoir pignon sur rue signifie :

  • pour une société ou une institution, avoir des locaux visibles dans la rue, avoir une devanture ;
  • être connu dans son domaine d’activité, jouir d’un bonne réputation ;
  • avoir une grande fortune.

Les deux derniers sens sont rares aujourd’hui.

 

Avoir pignon sur rue : origine de l’expression


Le pignon est la partie haute d’un mur-pignon (la partie latérale d’une maison). Il est de forme triangulaire (en pointe) et située au niveau des combles.

avoir pignon sur rue definition origine signfication

Trois pignons. Le pignon central est à redents.

Une maison dont le pignon donne sur la rue a bien plus d’envergure pour les passants qu’une autre dont on ne verrait que les tuiles. De là l’idée d’avoir une grande maison, et une situation avantageuse, notamment pour un commerçant ou un artisan, puis de jouir d’une certaine réputation dans son domaine d’activité.

Aujourd’hui, ces différents ont un peu disparu au profit de l’idée qu’une institution ayant pignon sur a tout simplement des locaux accessibles au public, un siège visible depuis la rue, etc.

 

Voir ici : pourquoi dit-on « au pinacle » ?

 

Exemples


Au contraire si le Bourgeois à quelque peu frappé le gueux : alors on s’enquestera si le Bourgeois est bien fondé, s’il a bonne bource, s’il a pignon sur ruë : & puis l’on dira, ha ha, c’est un mutin […]

La pourmenade du Pré aux Clercs, 1622

 

— Oh ! des gens très huppés, des bourgeois ayant pignons sur rue, des fils et des filles de marchands, des clercs d’huissier et de procureur ; il y aura un violon, un fifre et un tambourin ; on soupera, et le matin on ira cueillir des lilas dans les prés Saint-Gervais.

Théophile Gautier, Jean et Jeannette

 

C’est l’un des plus grands fonds de capital-risque américains, et il a désormais pignon sur rue en Europe. Sequoia, le fonds qui a investi avant tout le monde dans Google et a osé dès 1978 miser 150.000 dollars sur un fabricant de PC alors peu connu qui s’appelait Apple, a désormais un appétit d’ogre pour les start-up européennes. A tel point que le fonds qui a parié sur Stripe, YouTube, Airbnb ou encore WhatsApp, et qui vient tout juste d’investir dans la Fintech française Pennylane, dispose depuis peu d’un bureau à Londres.

Lesechos.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *